Un exemplaire de l’accord de reddition nazi présenté à la vente
Rechercher

Un exemplaire de l’accord de reddition nazi présenté à la vente

Le vendeur Gary Zimet réclame 3,5 millions de dollars pour le document signé par le général nazi Alfred Jodl qui avait marqué la fin de la Seconde Guerre mondiale

In this May 7, 1945 file photo, Le général Alfred Jodl,au centre, signe la reddition inconditionnelle de toutes les forces allemandes armées imposée par les puissance alliées au siège du commandant suprême  d'Eisenhower à Reims, en France. A gauche, le commandant de la Luftwaffe, le général Wilhelm Oxenius, et l'amiral général et commandant en chef de la flotte allemande,  Hans-Georg von Friedeburg à droite (Crédit : AP Photo/File)
In this May 7, 1945 file photo, Le général Alfred Jodl,au centre, signe la reddition inconditionnelle de toutes les forces allemandes armées imposée par les puissance alliées au siège du commandant suprême d'Eisenhower à Reims, en France. A gauche, le commandant de la Luftwaffe, le général Wilhelm Oxenius, et l'amiral général et commandant en chef de la flotte allemande, Hans-Georg von Friedeburg à droite (Crédit : AP Photo/File)

Un exemplaire de l’accord de reddition nazi, qui avait été signé le 7 mai 1945 à Reims, en France, est dorénavant à la vente, a fait savoir lundi le Daily Mail.

Selon le journal britannique, le document, qui a été signé par le général Alfred Jodl, un haut-commandant militaire nazi, a appartenu au commandant suprême des Alliés puis, plus tard, au président américain Dwight D. Eisenhower.

La copie d’Eisenhower faisait partie de cinq exemplaires.

Les quatre autres se trouvent entre les mains des gouvernements allemand, britannique, américain et français.

Gary Zimet, qui vend ce document sur le site Momentsintime.com, a confié au Daily Mail que « le document qui a mis un terme à la Seconde Guerre mondiale n’est pas le dernier en l’espèce qui soit lié à la guerre mais il est l’un des plus importants documents jamais mis à la vente ».

« C’est là la définition de ce qu’est une opportunité d’une vie », a-t-il dit. « Ce document de reddition montre que le mal a été vaincu et que c’est l’humanité qui l’a emporté ».

Zimet vend le document pour la somme de 3,5 millions de dollars.

Tandis qu’un représentant soviétique était présent lors de la signature et qu’il a, en effet, signé le document, les Allemands se sont séparément rendus aux Russes lors d’une deuxième cérémonie qui avait eu lieu le lendemain.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...