Rechercher

Un figuier en voie d’extinction planté dans les jardins de la Knesset

Seul un spécimen de ficus palmat est connu en Israël ; la Knesset a pour tradition de planter dans ses jardins les espèces rares pour les préserver

Illustration d'un arbre de ficus palmata. (Crédit :  YouTube)
Illustration d'un arbre de ficus palmata. (Crédit : YouTube)

Un arbre extrêmement rare en Israël a été planté dans les jardins du parlement la semaine dernière, dans le cadre de la cérémonie d’investiture de la 22e Knesset.

Les autorités ne connaissent qu’un seul spécimen de ficus palmata – un type de figuier sauvage – qui pousse de façon sauvage en zone rurale, dans les montagnes près d’Eilat. Les jardins botaniques de Jérusalem ont tenté ces dernières années de le cultiver pour empêcher son extinction en Israël.

La plantation du ficus fait partie d’une tradition qui consiste à planter des végétaux rares et en voie d’extinction dans les jardins de la Knesset, a rapporté Haaretz.

Le président de la Knesset Yuli Edelstein a déclaré que la législature était fière d’aider à préserver la flore israélienne.

« Nous ferons du ficus palmata un point de visite pour les milliers de personnes qui visitent la Knesset », a-t-il dit. « J’espère qu’éveiller les consciences à sa disparition aidera l’importante mission de préservation. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...