Un Gazaoui de 18 ans aurait été tué par l’armée près de la barrière de sécurité
Rechercher

Un Gazaoui de 18 ans aurait été tué par l’armée près de la barrière de sécurité

Deux autres Palestiniens auraient été blessés par des tirs d’artillerie près de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza

Les forces israéliennes près de la clôture de sécurité à la frontière antre Israël et la bande de Gaza, en février 2015. Illustration. (Crédit : Abed Rahim Khatib/Flash90)
Les forces israéliennes près de la clôture de sécurité à la frontière antre Israël et la bande de Gaza, en février 2015. Illustration. (Crédit : Abed Rahim Khatib/Flash90)

Un Palestinien aurait été tué et deux autres blessés mercredi avant l’aube par des tirs d’artillerie israéliens à la frontière de la bande de Gaza, a indiqué mercredi l’armée israélienne.

Les trois hommes se trouvaient dans la zone frontalière entre l’enclave palestinienne et le territoire israélien, où plusieurs échanges de tirs ont eu lieu récemment, selon un porte-parole de l’armée.

« Youssef Abou Azra, 18 ans, a été tué et deux autres Palestiniens blessés par des tirs d’artillerie de l’occupant [Israël] à l’est de Rafah », la grande ville du sud de la bande de Gaza, a indiqué Achraf al-Qodra, porte-parole du ministère de la Santé à Gaza.

Une porte-parole de l’armée israélienne a pour sa part affirmé à l’AFP que les soldats avaient repéré les trois hommes « près de la clôture de sécurité avant d’ouvrir le feu dans leur direction », sans donner d’autres détails.

Les Palestiniens blessés, l’un est grièvement blessé, l’autre plus légèrement, ont été transportés dans un hôpital de Rafah, a indiqué le ministère de la Santé dirigé par le Hamas.

Des manifestants palestiniens affrontent les soldats israéliens près de la clôture de sécurité entre Israël et le sud de la bande de Gaza, à l'est de Khan Yunis, le 16 octobre 2015. Illustration. (Crédit : Abed Rahim Khatib/Flash90)
Des manifestants palestiniens affrontent les soldats israéliens près de la clôture de sécurité entre Israël et le sud de la bande de Gaza, à l’est de Khan Yunis, le 16 octobre 2015. Illustration. (Crédit : Abed Rahim Khatib/Flash90)

Il n’a pas été précisé pourquoi il se trouvait près de la clôture. Israël maintient une zone tampon près de la barrière pour empêcher des bombes d’y être placées et des Gazaouis de tenter d’entrer en Israël.

Plusieurs accrochages ont eu lieu ces dernières semaines entre Israël et la bande de Gaza, gouvernée depuis 10 ans par le mouvement terroriste palestinien du Hamas.

L’incident de mercredi a eu lieu alors que 2 000 réservistes ont été appelés cette semaine pour simuler une guerre dans la bande de Gaza, dans le cadre du plus grand exercice prévu par l’armée pour 2017, a indiqué Tsahal.

L’exercice surprise a commencé dimanche. Il est mené par la division du Sinaï, la division de réserve du Commandement du Sud. L’exercice comprend quatre brigades réservistes, deux d’infanterie et deux de blindés.

Les soldats ont simulé une guerre dans la bande de Gaza, notamment une invasion terrestre de l’enclave gérée par le Hamas.

L’AFP a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...