Un grand musée de Londres refuse un don de la famille Sackler
Rechercher

Un grand musée de Londres refuse un don de la famille Sackler

La National Portrait Gallery a rejeté la donation de la famille, à la tête d'une entreprise accusée d'être en partie responsable de la crise mondiale d'addiction aux opioïdes

Un exposition du musée National Portrait Gallery dans le centre de Londres, février 2018, (Crédit : Ben Stansall/Pool via AP)
Un exposition du musée National Portrait Gallery dans le centre de Londres, février 2018, (Crédit : Ben Stansall/Pool via AP)

La National Portrait Gallery de Londres a fait savoir qu’elle n’accepterait pas la donation de 1,3 million de dollars de la famille Sackler, à la tête de l’entreprise Purdue Pharma, la firme qui fabrique l’opioïde OxyContin.

Des membres de la famille font en effet face à une série de poursuites judiciaires. Ils sont accusés d’avoir tiré profit de la crise de dépendance aux opioïdes qui frappe les États-Unis notamment, d’après CNN.

Un article de 2017 du New Yorker a décrit en détails les diverses pratiques de marketing trompeuses et agressives employées par l’entreprise pharmaceutique pour encourager à la consommation d’OxyContin, notamment au moyen d’affirmations erronées au sujet de la nature addictive du médicament.

La décision du musée a été prise conjointement avec le Sackler Trust, selon CNN.

« La philosophie de générosité de la famille a toujours consisté à soutenir activement des institutions tout en n’interférant jamais avec leur mission, » a fait savoir un porte-parole du fonds Sackler Trust dans un communiqué, a rapporté CNN. « Il est évident que les dernières informations d’accusations visant des membres de la famille Sackler pourrait conduire cette donation à détourner la National Portrait Gallery de son travail essentiel. »

Le communiqué a également « vigoureusement réfuté » les allégations.

La famille Sackler a réalisé des donations à diverses causes aux États-Unis et en Israël, notamment à la Faculté de médecine Sackler de l’université de Tel Aviv.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...