Un groupe de travail israélo-émirati oeuvre pour la coopération technologique
Rechercher

Un groupe de travail israélo-émirati oeuvre pour la coopération technologique

Start-Up Nation Central et l'ambassadeur émirati en Israël ont créé une équipe pour mettre en relations des entrepreneurs des deux pays dans de multiples domaines

L'ambassadeur des EAU en Israël, Mohamed Mahmoud Al Khajah, à droite, et le PDG de Start-Up Nation Central, Eugene Kandel, le 11 avril 2021 (Eyal-Marilu).
L'ambassadeur des EAU en Israël, Mohamed Mahmoud Al Khajah, à droite, et le PDG de Start-Up Nation Central, Eugene Kandel, le 11 avril 2021 (Eyal-Marilu).

Le nouvel ambassadeur des Émirats arabes unis en Israël, Mohamed Mahmoud Al Khajah, et Start-Up Nation Central, une organisation à but non lucratif qui cherche à stimuler l’écosystème technologique d’Israël, vont mettre en place un groupe de travail conjoint qui étudiera les moyens de stimuler la coopération en matière d’innovation entre les deux nations.

Ce groupe de travail conjoint aura pour objectif de mettre en relation les personnes, de partager des idées et de générer une valeur économique pour les deux pays, a déclaré SNC dans un communiqué.

Au cours de sa visite des bureaux de SNC à Tel Aviv lundi, l’ambassadeur a rencontré le PDG de l’organisation à but non lucratif, Eugene Kandel, et a discuté des domaines de collaboration, y compris des événements conjoints, des conférences, des réunions et des programmes en cours pour aider les deux parties à se familiariser avec les écosystèmes technologiques de l’autre.

Les équipes de l’ambassade et de Start-Up Nation Central ont également discuté des moyens de mettre en relation les entreprises et les entrepreneurs émiratis et israéliens, notamment dans les domaines de la technologie financière, de la technologie agroalimentaire, de l’éducation, d’Internet, de la santé numérique, de l’énergie, de la pétrochimie, des technologies propres et de la durabilité.

Les parties ont convenu d’utiliser la communauté UAE-IL Tech Zone, créée l’année dernière, comme base de cette nouvelle relation. Lancée en décembre, la UAE-IL Tech Zone est une communauté d’innovation conçue pour permettre une collaboration pratique entre les deux écosystèmes. Avec plus de 1 000 membres, la UAE-IL Tech Zone invite les entrepreneurs, les cadres supérieurs, les fonctionnaires et les entreprises technologiques à se joindre à elle et à cultiver les talents et les ressources partagés par les EAU et Israël.

« En termes de coopération technologique, il existe une multitude d’opportunités entre les EAU et Israël qui ne demandent qu’à être exploitées », a déclaré Al Khajah dans un communiqué. « Nous sommes ici pour identifier les secteurs qui peuvent prospérer dans le domaine de l’innovation technologique et jeter des ponts entre les partenariats clés qui prospéreront sur le marché mondial avec un succès contagieux. »

Le premier ambassadeur des Émirats arabes unis en Israël, Mohammad Mahmoud Al Khajah, avec le président Reuven Rivlin à Jérusalem le 1er mars 2021. (Crédit : Mark Neyman / GPO)

Les accords d’Abraham signés en septembre 2020 ont normalisé les relations entre Israël et les Émirats arabes unis et Bahreïn, suivis par des accords avec le Soudan et le Maroc, créant un engouement autour du potentiel de coopération économique, notamment dans le domaine de la technologie.

« Start-Up Nation Central est une passerelle objective vers l’écosystème technologique d’innovation israélien, et nous sommes ravis de jouer un rôle majeur en profitant de l’opportunité historique présentée par les accords d’Abraham pour connecter les EAU et Israël autour de l’innovation technologique et créer une immense valeur », a déclaré Kandel de SNC.

Lundi, le bureau d’investissement d’Abou Dhabi (ADIO) a officiellement lancé ses activités en Israël lors d’un événement en ligne en direct pour souligner les opportunités stratégiques et les incitations pour les entreprises israéliennes aux EAU.

« Le bureau d’ADIO en Israël est notre premier avant-poste international, reflet de nos ambitions de soutenir les entreprises israéliennes qui cherchent à s’installer aux EAU », a déclaré Tariq Bin Hendi, directeur général d’ADIO, lors de l’événement.

« L’établissement de notre bureau ici est une étape importante dans les relations entre nos deux marchés et ADIO est pleinement engagé dans ce partenariat », a-t-il ajouté. « Le bureau israélien permettra aux entreprises, aux personnes et aux entrepreneurs de nous connaître en profondeur et de comprendre notre mode de fonctionnement. »

Les deux marchés comprennent l’importance de l’innovation et de l’esprit d’entreprise, qui joueront un rôle clé dans la création de solutions pour répondre aux stratégies mondiales, a-t-il ajouté.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...