Un groupe juif demande à Hollywood de choisir des acteurs handicapés
Rechercher

Un groupe juif demande à Hollywood de choisir des acteurs handicapés

Une lettre signée par des dizaines de stars au nom de la Fondation Ruderman appelle à accorder plus de place aux personnes handicapées dans l'industrie du cinéma

Marlee Matlin et Jay Ruderman, pendant la cérémonie de remise des prix de la Fondation de la famille Ruderman, à Tel Aviv, le 18 juin 2017. (Crédit : Erez Uzir)
Marlee Matlin et Jay Ruderman, pendant la cérémonie de remise des prix de la Fondation de la famille Ruderman, à Tel Aviv, le 18 juin 2017. (Crédit : Erez Uzir)

JTA — Certaines des plus grandes stars d’Hollywood ont demandé aux directeurs de studio, de production et de réseau de s’engager à créer plus d’opportunités pour les personnes handicapées, au nom d’une fondation juive.

La liste de près de 50 stars ayant signé une lettre ouverte sous les auspices de la Fondation Ruderman comprend les nommés aux Oscars Edward Norton, Bryan Cranston et Mark Ruffalo ; le réalisateur Peter Farrelly, lauréat d’un Oscar ; Chris Cooper et Marlee Matlin, oscarisés ; le cinéaste Bobby Farrelly ; Ali Stroker, lauréate d’un Tony Award ; Danny DeVito et Tony Shaloub, détenteurs d’un Golden Globe ; Jason Alexander, vainqueur d’un Screen Actors Guild Award ; et les acteurs Marianne Leone Cooper et Orlando Jones.

La lettre, datée du 1er novembre, note que parmi les 61 candidats et 27 lauréats des Oscars jouant des personnages handicapés, seuls deux ont été incarnés par un acteur handicapé. Elle demande à l’industrie du divertissement de « distribuer des rôles d’artistes handicapés qualifiés, ce qui améliorera leur visibilité et élargira le vivier de talents ».

« Il est temps de changer de discours. Hollywood peut jouer un rôle important dans la promotion du progrès socio-économique des personnes handicapées. L’industrie du divertissement doit considérer le handicap comme une facette clé de la diversité et peut contribuer à la normalisation du handicap, en effaçant les stigmates qui l’entourent », poursuit la lettre.

En 2019, la Fondation Ruderman a commencé à certifier les films et les spectacles d’un Sceau d’approbation pour la représentation authentique (Seal of Approval for Authentic Representation). Quinze spectacles et films ont obtenu ce label, dont cinq dans sa plus récente sélection : « Chroniques de San Francisco » et « Raising Dion » de Netflix, « General Hospital » (Hôpital central / Alliances & Trahisons) d’ABC, « Years and Years » de la BBC/HBO et « Loudermilk » de la chaîne de télévision Audience.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...