Israël en guerre - Jour 228

Rechercher

Un groupe pro-palestinien américain rend hommage à la Seconde Intifada

L'ADL a fustigé le message des National Students for Justice in Palestine honorant la "flamme de la résistance" et la "lutte armée", une «preuve de leur antisionisme haineux»

Des personnels des urgences et la police sur les lieux d'un attentat-suicide palestinien qui avait tué 19 personnes et avait fait 74 blessés à bord d'un bus pour Jérusalem, le 18 juin 2002. (Crédit : Flash90/File)
Des personnels des urgences et la police sur les lieux d'un attentat-suicide palestinien qui avait tué 19 personnes et avait fait 74 blessés à bord d'un bus pour Jérusalem, le 18 juin 2002. (Crédit : Flash90/File)

La semaine passée, les National Students for Justice in Palestine ont célébré l’anniversaire du début de la deuxième Intifada, affirmant que le soulèvement violent, initié en 2000, « a ravivé la flamme de la résistance » et « terrifie encore aujourd’hui l’entité sioniste».

« Aujourd’hui, le 28 septembre, nous nous souvenons de l’Intifada Al-Aqsa (la deuxième Intifada) », a déclaré Students for Justice in Palestine dans un post sur Instagram jeudi. « La deuxième Intifada a eu pour effet de poursuivre la lutte sans relâche pour la libération. »

Entre 2000 et 2005, la deuxième Intifada a été, pour les Israéliens, synonyme d’attentats-suicides et d’attentats à la bombe dans les bus qui ont causé la mort de plus de 1 000 civils et soldats.

Le soulèvement, né dans le sillage de l’échec des pourparlers de paix de Camp David, s’est également traduit par des affrontements intenses avec l’armée israélienne, qui ont fait plus de 3 000 morts palestiniens.

Le message de Students for Justice in Palestine a rendu hommage au soulèvement qui a « obligé » Israël à se retirer de la bande de Gaza en 2005 et « donné lieu à la convergence de la lutte de toutes les factions palestiniennes, et ce pour la dernière fois en date ».

Israël s’est retiré de Gaza dans le cadre du plan de désengagement du Premier ministre de l’époque, Ariel Sharon.

En 2007, le groupe terroriste du Hamas a chassé l’Autorité palestinienne de la bande de Gaza, qu’il gouverne depuis lors.

Students for Justice in Palestine a également déclaré que les violences « avaient prouvé que la lutte armée était encore possible » et que leurs conséquences « terrifiaient encore aujourd’hui l’entité sioniste ».

L’organisation a déclaré qu’Israël n’avait pu réprimer le soulèvement que par la « plus grande brutalité » et s’est réjouie des actuels attentats terroristes contre les Israéliens, affirmant que cela « ravivait la flamme de la résistance … toujours active. »

L’Anti-Defamation League a dénoncé cette publication.

« L’hommage rendu par Students for Justice in Palestine est une preuve supplémentaire de leur antisionisme plein de haine, qui cherche à délégitimer l’État juif et diaboliser les amis d’Israël, à commencer par les Juifs et les Israéliens sur les campus en Amérique du Nord », a écrit l’ADL sur X.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.