Un homme arrêté dans l’Ohio pour avoir menacé de tirer sur un centre juif
Rechercher

Un homme arrêté dans l’Ohio pour avoir menacé de tirer sur un centre juif

James Reardon a posté une vidéo avec des bruits d'armes à feu et de cris, en y taguant le centre communautaire juif de Youngstown

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Capture d'écran du centre communautaire juif Youngstown dans l'Ohio. (Google Maps)
Capture d'écran du centre communautaire juif Youngstown dans l'Ohio. (Google Maps)

Samedi, la police de l’Ohio a arrêté un homme qui aurait menacé un centre communautaire juif local en publiant une vidéo montrant des tirs d’armes à feu et des cris. Il a nommé le centre comme la cible d’une fusillade imaginaire des nationalistes blancs.

James Reardon, Jr., âgé de 20 ans, a été arrêté pour harcèlement et pour menace aggravée. Il est actuellement détenu à la prison de comté de Mahoning, selon des médias locaux.

Sa caution a été fixée à 250 000 dollars, avec une audience prévue pour lundi.

La police a déclaré que Reardon a publié une vidéo sur Instagram le 11 juillet qui montrait un homme en train de tirer au fusil semi-automatique avec des bruits de sirène et des cris en fond sonore. Sur une légende de la publication, on pouvait lire : « la police a identifié le tireur du centre communautaire juif de Youngstown comme étant le nationaliste blanc Seamus O’Reardon ».

La publication taguait aussi le centre communautaire juif de Youngstown.

« Il laissait entendre qu’il avait été identifié comme le tireur contre le centre juif, a déclaré le chef de la police de New Middletown Vincent d’Egidio, selon la chaîne de télévision WFMJ. Cela a lancé une enquête importante, une enquête qui a rapidement évolué ».

Alors que l’enquête était en cours, des renforts sécuritaires ont été déployés dans le centre communautaire et les synagogues de la zone.

Vendredi, un mandat d’arrêt a été émis. Dans la maison de Reardon, la police a trouvé des dizaines de cartouches, plusieurs armes, un masque à gaz et un gilet pare-balle. Il y avait des documents de propagande nationaliste blanche et antisémite.

Même après l’arrestation, le renfort sécuritaire restera en place au centre communautaire pendant un certain temps.

La Fédération juive de Youngstown a remercié la police et le Département de la Sécurité intérieure pour ce qu’il a dit être « un exemple probant de quelque chose qui a bien fonctionné. Le système a été efficace ».

James Pasch, le directeur régional de l’Anti-Defamation League (ADL) de Cleveland, a déclaré dans un communiqué samedi que « l’arrestation d’aujourd’hui est un rappel de la montée croissante du nationalisme blanc et de l’extrémisme violent que nous voyons dans notre pays ».

Le mois dernier, un homme juif a été blessé à la jambe par des projectiles tirés depuis une voiture en mouvement, alors qu’il attendait devant une synagogue en Floride. L’attaque est intervenue après deux fusillades mortelles perpétrées dans deux synagogues américaines.

Onze personnes ont été tuées et sept autres blessées le 27 octobre 2018, lors de la tuerie de la synagogue du Tree of Life à Pittsburgh. Il s’agissait de la pire attaque menée contre le peuple juif dans l’histoire moderne des Etats-Unis.

Le 27 avril, une personne a été tuée et trois autres blessées quand un homme armé a ouvert le feu sur le Habad Poway, alors que la congrégation fêtait le dernier jour de Pessah.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...