Israël en guerre - Jour 236

Rechercher

Un homme arrêté pour le vol d’une caravane sur les lieux du massacre de la rave à Reim

Le suspect serait entré dans la zone sous le prétexte d'aider à chercher les corps, avant de voler de l'argent et du matériel utilisés par les organisateurs du festival musical

Un suspect en train de voler une caravane sur les lieux du massacre du festival de musique de Reim, sur les images des caméras de sécurité publiées par la police le 22 octobre 2023 (Capture d'écran/Police israélienne)
Un suspect en train de voler une caravane sur les lieux du massacre du festival de musique de Reim, sur les images des caméras de sécurité publiées par la police le 22 octobre 2023 (Capture d'écran/Police israélienne)

Un Israélien a été accusé du vol d’une caravane sur les lieux du massacre de la rave, dans le désert près du kibboutz Reim. Il avait pénétré dans les lieux sous prétexte d’aider à la recherche des corps.

Selon les termes de l’acte d’accusation déposé devant le tribunal de première instance de Beer Sheva et rendu public dimanche, Amir Tias, 44 ans, s’est approché des soldats chargés des recherches et leur a dit vouloir aider à trouver des victimes.

Mais une fois arrivé sur place, il a remorqué une caravane criblée de balles à son véhicule et l’a emmenée jusqu’à son entreprise, à Beer Sheva. La caravane avait été utilisée par les organisateurs du festival de musique.

« L’accusé a profité des pires heures de l’État d’Israël, confronté à une guerre effroyable au cours de laquelle plus d’un millier de civils et membres des forces de l’ordre ont été tués. Il s’est rendu à l’endroit-même où des civils israéliens ont été massacrés, a été admis sur place pour aider les militaires à retrouver les personnes disparues, a profité de circonstances difficiles avec des forces de l’ordre occupées à retrouver des corps et des personnes disparues, s’est introduit dans la caravane et pour finir, l’a dérobée », indique l’acte d’accusation.

Il lui est reproché d’avoir volé 10 000 $ et plusieurs cartes de crédit qui se trouvaient dans cette caravane.

Tias fait, entre autres, face aux charges de vol de véhicule, intrusion criminelle, cambriolage. La police a demandé son maintien en garde à vue jusqu’à la fin de la procédure judiciaire.

Des festivaliers fuient la rave party attaquée par le Hamas, près du kibboutz Reim, le 7 octobre 2023. (Autorisation : Shye Weinstein)

Les terroristes du Hamas ont tué plus de 260 fêtards dans le cadre du massacre dévastateur du 7 octobre, au cours duquel plus de 1 400 personnes ont été tuées, en grande majorité des civils.

Un nombre inconnu de festivaliers figurent parmi les 200 à 250 personnes retenues en otage à Gaza. Selon des témoins oculaires, un certain nombre de festivalières ont par ailleurs été violées.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.