Rechercher

Un homme blessé au couteau en Cisjordanie ; son attaquant a été abattu

La victime, un trentenaire, a été prise en charge dans un hôpital voisin dans un état modéré ; l'attaque a eu lieu près de l'avant-poste illégal de Havat Yehuda

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

La scène d'une attaque au couteau présumée à l'avant-poste de Havat Yehuda, en Cisjordanie, le 11 janvier 2023. (Crédit :  Magen David Adom)
La scène d'une attaque au couteau présumée à l'avant-poste de Havat Yehuda, en Cisjordanie, le 11 janvier 2023. (Crédit : Magen David Adom)

Un Israélien a été poignardé lors d’un attentat terroriste perpétré dans le secteur du sud des collines de Hébron mercredi, ont fait savoir l’armée et les services de secours. Il est dans un état modéré.

Selon Tsahal, la victime aurait reçu des coups de couteau dans la tête aux abords de l’avant-poste illégal de Havat Yehuda, et son attaquant présumé a été « neutralisé ». Selon les services d’urgence des Sauveteurs sans frontières, le suspect aurait succombé à ses blessures.

Les secours du Magen David Adom ont annoncé que la victime, un trentenaire, avait été emmenée à l’hôpital Soroka de Beer Sheva, où elle a été prise en charge au sein de l’unité de traumatologie. Cet Israélien s’appellerait Elyashiv Nahum et il serait propriétaire d’une exploitation agricole illégale adjacente à l’avant-poste.

L’armée n’a pas donné de détail sur cette attaque, qui survient dans un contexte de tensions accrues en Cisjordanie.

Mercredi matin, plusieurs hommes armés palestiniens ont tiré des dizaines de balles en direction d’une base militaire et d’un checkpoint voisin à la barrière de sécurité, dans le nord de la Cisjordanie, a indiqué la police des frontières.

Selon un porte-parole de la police, il n’y a pas eu de blessé suite à ces tirs à la base de Salem, située à proximité d’un carrefour entre Israël, la Cisjordanie et une ville arabe israélienne qui porte ce nom.

La scène d’une attaque au couteau à proximité de l’avant-poste de Havat Gilad, dans le sud de la Cisjordanie, le 11 janvier 2022. (Autorisation)

Les agents de la police des frontières ont, de leur côté, riposté aux tirs des hommes armés qui se sont enfuis en direction de Jénine.

La police a précisé que ses agents et des soldats avaient lancé une chasse à l’homme pour retrouver les suspects.

Le carrefour de Salem a été visé par de nombreuses attaques à l’arme à feu, au cours de ces derniers mois, entraînant la fermeture temporaire du checkpoint par Israël à plusieurs occasions.

Le carrefour est majoritairement emprunté par les Arabes israéliens qui se rendent dans la ville palestinienne de Jénine et dans ses environs pour le travail ou pour les loisirs. Il a été largement fermé à la circulation civile ces dernières années mais il a été rouvert en juillet 2022 dans le cadre d’une série de gestes de bonne volonté de la part d’Israël, des gestes liés à la visite dans la région du président américain Joe Biden.

Mercredi également, un homme armé palestinien a été tué pendant des affrontements avec les troupes israéliennes dans le camp de réfugiés de Bulata, à Naplouse, dans le nord de la Cisjordanie, ont fait savoir les militaires israéliens et les responsables palestiniens de la santé.

La scène d’une attaque au couteau à proximité de l’avant-poste de Havat Gilad, dans le sud de la Cisjordanie, le 11 janvier 2022. (Autorisation)

Le ministère de la Santé de l’Autorité palestinienne a précisé que l’homme avait reçu une balle dans la tête, qualifiant son état « de très critique ». Il a ultérieurement fait savoir que le blessé, qui s’appelait Ahmed Abu Junaid et qui était âgé de 21 ans, avait succombé à ses blessures.

L’armée a indiqué que 16 Palestiniens ont été arrêtés dans toute la Cisjordanie, et qu’il y avait eu des incidents violents.

L’opération menée par l’armée israélienne a entraîné 2 500 arrestations lors de raids nocturnes pratiquement quotidiens. Elle a aussi entraîné la mort de plus de 170 Palestiniens en 2022 et de quatre autres Palestiniens depuis le début de l’année – un grand nombre d’entre eux ayant été tués pendant qu’ils commettaient des attaques ou pendant des heurts avec les forces de sécurité. Certains étaient également des civils non-armés.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.