Rechercher

Un homme de 32 ans abattu à Nazareth

Ce meurtre survient peu après qu'un porte-parole de la police a estimé que la nomination de Ben Gvir allait créer un effet dissuasif au sein de la communauté arabe

Illustration : La police israélienne enquête sur la scène d’un crime, le 2 juin 2021. (Crédit : Police israélienne)
Illustration : La police israélienne enquête sur la scène d’un crime, le 2 juin 2021. (Crédit : Police israélienne)

Un homme de 32 ans a été abattu à Nazareth, une ville du nord du pays, dans la journée de jeudi. Il serait apparemment la douzième victime en moins d’un an d’un conflit entre gangs criminels et la sixième en moins d’un mois.

Ashraf Mashal a été tué sur un parking, aux abords de l’entrée de la ville. Sa mort a été prononcée à l’hôpital et la police a indiqué avoir ouvert une enquête et être à la recherche d’éventuels suspects.

Selon la Treizième chaîne, une voiture retrouvée incendiée et qui, pense la police, serait liée aux coups de feu meurtriers a été localisée à proximité. De plus, une unité aérienne des forces de l’ordre aurait trouvé un autre véhicule suspect près d’Umm al-Fahm.

La chaîne publique Kan a affirmé que les douze morts ont été entraînés par un conflit de longue date qui oppose deux groupes criminels, les Hariri et les Bakri.

Le chef du parti Otzma Yehudit, Itamar Ben Gvir, prenant la parole lors d’une réunion de faction à la Knesset, à Jérusalem, le 12 décembre 2022. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le nouveau ministre de la Sécurité nationale Itamar Ben Gvir a promis de renforcer la sécurité individuelle en Israël mais le député d’extrême-droite n’a fait aucun commentaire sur les meurtres survenus au sein de la communauté arabe depuis qu’il a pris son poste, le mois dernier.

Ces coups de feu ont eu lieu peu après que le porte-parole de la police, Eli Levy, a déclaré à Kan que « l’arrivée de Ben Gvir a entraîné une forte dissuasion, en particulier dans la communauté arabe ».

Au cours du dernier mois seulement, six personnes ont été tuées dans le cadre du conflit qui a aujourd’hui coûté la vie à Ashraf, selon le site d’information Ynet.

Un homme et son fils de deux ans avaient été abattus dans leur voiture à la fin du mois dernier et, quelques jours plus tard, un homme avait été tué à Haïfa, apparemment dans le cadre de représailles.

Une semaine plus tard, un homme avait été tué à Kafr Qara et la semaine dernière, c’est un homme d’Ibillin qui a perdu la vie.

Selon l’organisation à but non-lucratif Abraham Initiatives, qui contrôle les violences au sein de la communauté arabe, Mashal est le troisième membre de la communauté arabe à avoir été tué depuis le 1er janvier 2023. L’année dernière, 116 Arabes israéliens avaient perdu la vie suite à des violences – 101 avaient été tués par balle.

Les communautés arabes en Israël ont connu une recrudescence des violences, ces dernières années, du fait du crime organisé notamment.

Les Arabes israéliens estiment que la police a échoué dans sa lutte contre les puissantes organisations criminelles, lorsqu’elle n’a pas tout bonnement fermé les yeux sur ces violences pendant des années, que ce soit les querelles familiales, les guerres mafieuses ou les violences faites aux femmes.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.