Un homme de Jérusalem-Est tente de renverser des troupes israéliennes
Rechercher

Un homme de Jérusalem-Est tente de renverser des troupes israéliennes

L'assaillant a été touché et se trouve dans un état grave après une attaque à la voiture-bélier contre un véhicule blindé de la police des frontières ; il aurait brandi un couteau

La voiture qui aurait tenté de renverser des agents de la police des frontières près de Ramallah, le 17 octobre 2019. (Police des frontières)
La voiture qui aurait tenté de renverser des agents de la police des frontières près de Ramallah, le 17 octobre 2019. (Police des frontières)

Un conducteur de Jérusalem-Est a perpétré une attaque à la voiture-bélier contre des troupes israéliennes opérant près de Ramallah dans les premières heures de mercredi avant d’être abattu et grièvement blessé, a fait savoir la police des frontières dans un communiqué.

L’attaque n’a fait aucun blessé israélien.

La police des frontières réalisait une descente dans le camp de réfugiés al-Amari près de Ramallah dans la nuit et a interpellé deux terroristes présumés recherchés.

Un véhicule s’est mis à accélérer et a heurté le véhicule blindé des agents, qui quittaient la zone, « dans l’intention de renverser les forces de combat », d’après le communiqué.

Les troupes « ont détecté un mouvement suspect du terroriste et un objet suspect dans sa main qui s’est avéré être un couteau ». Elles l’ont alors neutralisé par des tirs.

L’assaillant présumé est un résident de Jérusalem-Est âgé de 20 ans. Il se trouve dans un état grave, a indiqué le centre médical Shaare Zedek de Jérusalem où il a été transporté.

Après la tentative d’attaque à la voiture-bélier, des Palestiniens se sont précipités sur les lieux et jeté des pierres et des cocktails molotov sur les agents israéliens, qui ont riposté par des moyens anti-émeute.

Samedi, une position militaire israélienne en Cisjordanie a essuyé des tirs émanant d’un véhicule en mouvement. Aucun blessé n’a été rapporté dans cet incident survenu près de la ville palestinienne de Tulkarem, avait rapporté l’armée.

Au début du mois, un engin explosif a été déclenché près d’une position de l’armée à proximité de la ville de Beit Ummar en Cisjordanie. Un second engin avait été retrouvé et neutralisé par les démineurs de l’armée.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...