Un homme de Safed inculpé pour avoir menacé d’assassiner Benjamin Netanyahu
Rechercher

Un homme de Safed inculpé pour avoir menacé d’assassiner Benjamin Netanyahu

La police demande le maintien en détention d'un jeune de 29 ans qui a écrit : "Je vais l'abattre. Il faut qu'il tombe entre mes mains", sur Facebook cette semaine

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s'adresse aux médias lors d'une conférence de presse à Jérusalem, le 15 juillet 2020. (Capture d'écran)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s'adresse aux médias lors d'une conférence de presse à Jérusalem, le 15 juillet 2020. (Capture d'écran)

Un homme de la ville de Safed, dans le nord du pays, qui a menacé d’assassiner le Premier ministre Benjamin Netanyahu, a été inculpé jeudi, a annoncé la police.

Dans un message publié sur Facebook cette semaine, le jeune homme de 29 ans a écrit : « Je vais l’abattre. Il faut qu’il tombe entre mes mains ».

La police dit avoir arrêté l’homme pour l’interroger peu après la publication de son message. Après qu’un acte d’accusation pour publication de menaces a été déposé au tribunal de première instance de Kiryat Shmona, la police a demandé que la détention provisoire du suspect soit prolongée.

L’acte d’accusation de jeudi est le dernier en date dans le contexte de la récente répression des menaces en ligne proférées par des Israéliens à l’encontre du Premier ministre. Au début du mois, un résident de Beer Sheva a été mis en examen, accusé d’avoir menacé Benjamin Netanyahu sur les réseaux sociaux.

L’homme de 39 ans a été arrêté à la suite d’une enquête menée par la cyber division de l’unité nationale de lutte contre le crime Lahav 433. Il a été identifié par les médias en hébreu comme étant Asher Ben Dor.

Des Israéliens manifestent contre le Premier ministre Benjamin Netanyahu près de sa résidence officielle à Jérusalem le 21 juillet 2020 (Crédit : Ahmad Gharabli / AFP)

Selon les documents déposés au tribunal de première instance d’Ashkelon, Ben Dor a tweeté le mois dernier : « Quelqu’un est au courant des préparatifs de l’assassinat du Premier ministre ? Tout le monde sait… il semble que le temps soit venu, il semble que ce soit devenu insupportable. »

Il aurait également menacé le fils de Netayahu, Yair, en tweetant : « Yair, mon cher, chaque chien a son jour. Que se passe-t-il ? Ta maison tremble ? Les murs sont fins, on entend ton cœur battre. »

Le mois dernier, un homme d’Ashkelon a été inculpé pour avoir proféré des menaces en ligne à l’encontre du Premier ministre. Tzvi Sabag, 57 ans, est accusé d’avoir écrit des messages sur Facebook avec des menaces directes contre le chef du gouvernement en novembre de l’année dernière et d’avoir également menacé Yair Netanyahu.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...