Israël en guerre - Jour 232

Rechercher

Un homme menace le personnel d’un camp d’été juif américain avec une machette

L'organisation caritative Kars4Kids, qui gère le camp The Zone, estime que le personnel devrait être armé pour faire face à d'éventuelles attaques antisémites

Une vue aérienne du camp d'été juif orthodoxe The Zone, géré par Kars4Kids. (Crédit : Site web de The Zone via JTA)
Une vue aérienne du camp d'été juif orthodoxe The Zone, géré par Kars4Kids. (Crédit : Site web de The Zone via JTA)

JTA – L’organisation caritative américaine Kars4Kids cite un incident survenu à l’extérieur de son camp juif dans le nord de l’État de New York pour plaider en faveur de l’armement de son personnel.

Lors de l’incident du 23 juillet, un homme aurait brandi une machette lorsqu’il a été approché par un membre du personnel de The Zone, le camp juif orthodoxe que Kars4Kids gère à Gilboa, dans l’État de New York, par l’intermédiaire d’Oorah, son organisation caritative d’éducation juive.

Robert O’Malley, directeur de The Zone, dirigeait les bus quittant le camp ce matin-là lorsqu’un homme conduisant une Jeep Cherokee verte et portant une casquette de garde-côte s’est mis à lui crier de « dégager de la route », d’après sa déclaration sous serment du 30 juillet que la Jewish Telegraphic Agency s’est procurée.

Après que O’Malley a fait signe à l’homme de s’arrêter, celui-ci a brandi un grand couteau, selon la déclaration déposée auprès du bureau du shérif du comté de Schoharie. Sur une photo jointe à la plainte, on y voit un homme brandissant une machette par la fenêtre ouverte de sa voiture.

« Les actions de cet homme m’ont inquiété et effrayé », a déclaré O’Malley dans sa plainte. La plainte ne dit pas que l’homme a parlé du camp ou de l’identité juive des campeurs, ce qui a été résolu sans violence.

Le PDG de Oorah et de Kars4Kids, Eliyohu Mintz, et un membre du personnel du camp contestent devant les tribunaux la loi sur l’amélioration du port dissimulé d’armes à feu (Concealed Carry Improvement Act ou CCIA) de l’État de New York – affirmant qu’elle rend les enfants vulnérables aux attaques antisémites. La loi délimite les endroits où les New-Yorkais peuvent porter des armes à feu, et interdit de les transporter dans des « lieux sensibles » tels que les écoles, les établissements médicaux ou les lieux de culte, entre autres.

« L’incident de la machette illustre de manière frappante le besoin très réel, imminent et pressant pour le personnel du camp d’être correctement armé », a déclaré Wendy Kirwan, directrice de la communication de Kars4Kids, dans un courriel adressé à la JTA.

Kirwan a précisé que l’incident s’est déroulé sous les yeux des campeurs. Le 23 juillet était le dernier jour de la première session du camp d’été.

Les agents de sécurité désignés et formés peuvent porter des armes à feu dans les établissements religieux à New York, mais les responsables de Kars4Kids qui contestent la loi ne font pas partie du personnel de sécurité de l’établissement. L’administrateur du camp, Eric Schwartz, qui vit toute l’année sur le terrain a déclaré, dans le cadre de la contestation de la loi de l’État, qu’il avait été confronté à des incidents antisémites parce qu’il est « facilement reconnaissable et identifiable » en tant que Juif orthodoxe.

Les spécialistes juifs de la sécurité, qui ont récemment porté leur attention sur le secteur des camps d’été, ont déclaré qu’armer les Juifs lambdas n’est pas un moyen de dissuasion efficace contre les attaques antisémites.

Le bureau du shérif du comté de Schoharie n’a pas répondu à une demande d’information sur l’état d’avancement de la plainte.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.