Un homme pris la main dans le sac avec 180 kilos d’avocats volés
Rechercher

Un homme pris la main dans le sac avec 180 kilos d’avocats volés

Un policier qui n'était pas en service a repéré l'automobiliste avec les fruits dérobés dans un verger de la vallée du Jourdain

Les avocats présumés volés dans la vallée du Jourdain, avril 2019. (Crédit : police israélienne)
Les avocats présumés volés dans la vallée du Jourdain, avril 2019. (Crédit : police israélienne)

Un policier alerte même en congés a repéré une voiture suspecte dans la vallée du Jourdain. Un examen plus approfondi a révélé la présence de 180 kilogrammes d’avocats à bord, présumés volés dans un verger voisin, a fait savoir la police dimanche.

Bien qu’il fut en vacances, l’agent au regard affûté, qui rentrait chez lui en voiture avec sa femme, a repéré le suspect garé sur le bas-côté de la route. Après un signalement au poste de police le plus proche, des officiers ont arrêté le véhicule pour le fouiller et ont mis la main sur l’objet du délit.

L’automobiliste de 50 ans, résident de la ville voisine de Tuba, a été placé en détention. La police a ensuite localisé le propriétaire du verger pour lui signaler le vol et lui rapporter ses avocats.

L’homme non identifié a été libéré après interrogatoire, et les preuves sont en cours d’examen pour une éventuelle future mise en examen.

D’après l’exportateur Carmel Agrexco, Israël commercialise sept variétés d’avocats, dont la saison s’étend d’octobre à mai environ. Le butin représentait une valeur marchande de quelque 1 800 shekels (450 euros).

Le site internet spécialisé World’s Top Exports a classé le pays dixième exportateur mondial d’avocats, un marché s’élevant à 3,5 milliards d’euros, avec ses 58 millions d’euros d’exportations en 2017.

Le Mexique occupe la première place des exportateurs mondiaux d’avocats, et les États-Unis en sont le premier client, mais le marché pourrait être menacé par la récente menace du président américain Donald Trump de fermer sa frontière pour des raisons migratoires.

Même si Donald Trump a fait marche arrière, les prix de l’avocat ont connu une forte hausse sur le sol américain en conséquence du conflit actuel avec son voisin du sud.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...