Un imam de Washington : les sionistes ont soutenu Trump pour garder « le pouvoir international »
Rechercher

Un imam de Washington : les sionistes ont soutenu Trump pour garder « le pouvoir international »

Pour ce directeur d'As-Sabiqun, les musulmans doivent "sauver le pauvre et stupide peuple américain"

Imam Abdul Alim Musa (Crédit : capture d'écran Youtube)
Imam Abdul Alim Musa (Crédit : capture d'écran Youtube)

Lors d’un discours à la mosquée de Washington D.C., un religieux a prétendu que les sionistes avaient conduit Donald Trump jusqu’à la Maison Blanche, afin de « rester au pouvoir international ».

« Ils [les sionistes] amèneraient un idiot au pouvoir tant que cela leur permet de rester aux commandes », a déclaré l’imam Abdul Alim Musa, né dans l’Arkansans, dans son sermon à la mosquée Al Islam la semaine dernière, rapporté mercredi par l’Institut de recherche des médias du Moyen-Orient (MEMRI).

C’était à l’islam de « sauver le pauvre et stupide peuple américain », dit-il.

Les blancs américains « ne réfléchissent pas beaucoup », ajoute-t-il. « Et je ne veux pas avoir l’air raciste, les noirs ne sont pas mieux, sachez-le. »

L’imam, un africain américain converti à l’islam a accusé les sionistes de créer un environnement « hitlérien, exactement comme ce qui existait en Allemagne avant la Seconde Guerre mondiale ».

Ils traitent les Palestiniens « mot pour mot, minute pour minute, exactement comme les nazis ont traité les Européens ».

https://youtu.be/UHoNsVenTqA

Il a ensuite affirmé que les sionistes étaient derrière les attentats du 11 septembre 2001 et ont piégé les musulmans.

L’imam est fondateur d’As-Sabiqun, qualifié par le Southern Poverty Law Center, de groupe haineux.

Il a des succursales à Oakland, à Philadelphie, à Los Angeles, San Diego et Sacramento. Il est aussi le directeur fondateur de l’Islamic Institute of Counter-Zionist American Psychological Warfare et membre de l’Institute of Contemporary Islamic Thought.

Le président américain élu Donald Trump (à droite) avec son colistier, le vice-président élu Mike Pence, à New York, le 9 novembre 2016. (Crédit : AFP/Jim Watson)
Le président américain élu Donald Trump (à droite) avec son colistier, le vice-président élu Mike Pence, à New York, le 9 novembre 2016. (Crédit : AFP/Jim Watson)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...