Un imam suédois condamné à une amende pour des propos antisémites
Rechercher

Un imam suédois condamné à une amende pour des propos antisémites

Samir el Rifai d'Helsingborg devra payer une amende d'environ 275 euros pour avoir tenu des propos racistes lors d'une manifestation anti-Israël il y a deux ans

Une vue du centre d'Helsingborg, en Suède. (CC BY Lars Lundqvist, Flickr)
Une vue du centre d'Helsingborg, en Suède. (CC BY Lars Lundqvist, Flickr)

Un imam suédois devra payer une amende d’environ 275 euros pour des propos racistes proférés contre les Juifs, qu’il avait traités de « progéniture de singes et de cochons » lors d’une manifestation anti-Israël il y a deux ans.

Samir el Rifai d’Helsingborg avait fait cette déclaration en arabe en réaction à la décision d’Israël de limiter les prières à la mosquée Al-Aqsa après que deux policiers israéliens avaient été tués dans une attaque terroriste palestinienne menée sur le mont du Temple dans la Vieille ville de Jérusalem.

« Il n’y a pas de prophète contre lequel ceux qui sont la progéniture des singes et de cochons n’ont pas préparé de projets maléfiques. Ils ont fait cela à tous les prophètes et à toutes les nations, cela a aussi affecté notre prophète, qu’il soit en paix », avait déclaré el Rifai lors d’une manifestation de juillet 2017 au centre suédo-palestinien, a annoncé le journal suédois Expressen lundi.

Ses déclarations ont été rapportées à la police par le Conseil juif d’Helsingborg.

Lors de son procès, l’imam a dit au tribunal d’Helsingborg que ses déclarations faisaient référence à l’Etat d’Israël et non pas à tous les Juifs – un argument que le tribunal n’a pas accepté, précisant que le mot juif n’est pas le même qu’Etat d’Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...