Israël en guerre - Jour 288

Rechercher

Un influenceur de Gaza rejoint le chef du bureau d’Al Jazeera au Qatar

Le photojournaliste a annoncé mardi son départ de Gaza en postant des photos de lui à bord d'un avion militaire qatari partant d'un aéroport égyptien

Motaz Azaiza, phojournaliste de Gaza, en janvier 2024. (Crédit : motaz_azaiza / Instagram)
Motaz Azaiza, phojournaliste de Gaza, en janvier 2024. (Crédit : motaz_azaiza / Instagram)

Le photojournaliste et influenceur à Gaza, Motaz Azaiza, s’est fait photographier avec le journaliste palestinien d’Al Jazeera, Waël al-Dahdouh, au Qatar, où les deux hommes ont été évacués.

« Notre sourire est une sorte de résilience », a assuré le jeune Palestinien de 24 ans sous la photo, publiée mercredi sur Instagram.

Motaz Azaiza est devenu très populaire sur les réseaux sociaux en couvrant la guerre dévastatrice entre Israël et le Hamas palestinien, tout en partageant son expérience personnelle dans ce territoire.

En près de quatre mois de guerre, le photojournaliste a gagné 18,5 millions d’abonnés sur Instagram et un million sur X.

Il avait annoncé mardi son départ de Gaza en postant des photos de lui à bord d’un avion militaire qatari partant d’un aéroport égyptien.

« J’ai quitté Gaza le cœur brisé et les yeux remplis de larmes. Il n’y avait pas d’autre option après 108 jours de massacres continus », a-t-il écrit plus tard sur X, disant prier pour que la guerre s’arrête.

« Je suis arrivé, Qatar. Merci », a ajouté l’influenceur en partageant des photos du studio d’Al Jazeera à Doha.

Le lendemain, il a rencontré le chef du bureau d’Al Jazeera à Gaza, Waël al-Dahdouh, qui a perdu son épouse, deux de ses enfants et un petit-fils dans des bombardements israéliens. Il avait été évacué la semaine dernière.

Motaz Azaiza a notamment produit du contenu pour l’agence controversée des Nations unies pour les réfugiés palestiniens (Unrwa) et l’ONG Médecins du monde, basée à Paris.

Selon le Comité pour la protection des journalistes (CPJ), au moins 83 journalistes et professionnels des médias ont été tués depuis le début de la guerre le 7 octobre, déclenchée par l’attaque d’une horde terroristes du Hamas suivis par beaucoup de civils gazaouis dans le sud d’Israël, ayant entraîné la mort d’environ 1 140 personnes.

Les opérations menées en représailles par Israël ont fait au moins 25 700 morts à Gaza, selon le ministère de la Santé du Hamas, au pouvoir dans le territoire palestinien. Les chiffres publiés par le groupe terroriste sont invérifiables, et ils incluraient ses propres terroristes et hommes armés, tués en Israël et à Gaza, et les civils tués par les centaines de roquettes tirées par les groupes terroristes qui retombent à l’intérieur de la bande de Gaza.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.