Un Israélien de 17 mis en examen après une attaque contre des Palestiniens
Rechercher

Un Israélien de 17 mis en examen après une attaque contre des Palestiniens

Le prévenu est accusé d'avoir lancé des grenades assourdissantes dans des maisons palestiniennes en Cisjordanie et d'avoir causé d'autres dommages matériels

Une grenade assourdissante lancée par des colons israéliens dans une maison palestinienne à Sarta en Cisjordanie, en janvier 2021. (Crédit : Police israélienne)
Une grenade assourdissante lancée par des colons israéliens dans une maison palestinienne à Sarta en Cisjordanie, en janvier 2021. (Crédit : Police israélienne)

Les procureurs ont mis en examen mardi un Israélien de 17 ans. Il est accusé d’avoir lancé des grenades assourdissantes dans des maisons palestiniennes en Cisjordanie et d’avoir causé d’autres dommages à leurs biens.

Lors du dépôt des accusations au tribunal de la jeunesse du district central de Ramle, une enquête sous couverture sur l’attaque, qui a eu lieu le 4 janvier, a été rendue publique.

Le prévenu est accusé de conspiration en vue de commettre un crime pour des raisons racistes, de coups et blessures aggravés, de port d’arme, de tentative de destruction de biens à l’aide d’explosifs, de dommages délibérés à un véhicule ainsi que d’autres crimes, selon une déclaration de la police.

L’accusé était mineur au moment de l’attaque présumée dans le village palestinien de Sarta, dans le nord de la Cisjordanie.

Il a été arrêté la semaine dernière avec quatre autres suspects et a été assigné à résidence. Les autres suspects font toujours l’objet d’une enquête, selon la police.

Selon l’acte d’accusation, l’accusé et sept autres personnes, dont trois n’ont pas encore été identifiées, se sont rendus à Sarta à bord de deux véhicules en pleine nuit et sont entrés dans le village à pied, munis de grenades assourdissantes, de grosses pierres et d’un instrument tranchant.

Le prévenu est accusé d’avoir lancé des grenades assourdissantes dans deux maisons alors que des familles palestiniennes dormaient à l’intérieur. Lui et les autres suspects auraient également jeté des pierres sur quatre maisons et véhicules, causant des dégâts.

À la suite de l’attaque, un Palestinien de 61 ans a été blessé au front par du verre brisé et sa fille de 17 ans a souffert d’une grave crise d’angoisse, de vertiges et de confusion à cause de l’incident.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...