Un Israélien se lance dans la course présidentielle au Guatemala
Rechercher

Un Israélien se lance dans la course présidentielle au Guatemala

Yitzhak Farhi, qui s'est installé dans l'État juif il y a 12 ans, va faire son retour dans son pays natal d'Amérique centrale pour se présenter au scrutin de juin prochain

Une femme traverse la place Israel à Guatemala ville, le 27 décembre 2017. (Crédit : AFP / Orlando ESTRADA)
Une femme traverse la place Israel à Guatemala ville, le 27 décembre 2017. (Crédit : AFP / Orlando ESTRADA)

Un Israélien de la ville de Raanana a annoncé jeudi dernier sa candidature à la présidence du Guatemala.

Yitzhak Farhi a grandi dans le pays d’Amérique centrale et s’est impliqué très jeune en politique. Il fait partie des fondateurs du Parti de l’avance nationale (PAN), l’un des principaux mouvements politiques dans les années 90, deux de ses membres ayant été élus présidents pendant cette période.

Le candidat était également très impliqué dans la communauté juive locale, ayant notamment officié comme président de la chevra kedisha, les pompes funèbres juives.

Le binational de 58 ans a rejoint Israël il y a 12 ans. Il fera son retour au Guatemala pour participer aux élections de juin devant désigner le successeur de Jimmy Morales, que la constitution interdit de se représenter pour un deuxième mandat consécutif de quatre ans.

Yitzhak Farhi se présentera sous la bannière du parti Viva, une petite formation de centre-droit qui occupe trois des 158 sièges du Parlement guatémaltèque.

Le résident de Raanana a fait savoir au site d’actualités Ynet qu’il se réinstallera en Israël s’il n’est pas élu en juin. Il s’est néanmoins dit optimiste quant à ses chances bien qu’il ne fasse pas partie des quatre favoris du scrutin. Il souligne en effet que chacun de ses adversaires ont déjà échoué lors des précédentes élections.

Sa judéité ne devrait pas poser problème, étant donné la relation naissante entre le Guatemala et l’État hébreu. Le pays d’Amérique centrale avait d’ailleurs déménagé son ambassade de Tel Aviv à Jérusalem l’année dernière.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...