Un jeune garçon meurt de ses blessures quelques mois après un délit de fuite
Rechercher

Un jeune garçon meurt de ses blessures quelques mois après un délit de fuite

Chaim Binyamin Biegeleisen, 11 ans, avait été grièvement blessé dans un accident, dans le quartier Ramot de Jérusalem

Meir Gamliel (au premier plan) et Natanel Sandrusi accusés de délit de fuite après avoir renversé et blessé gravement un garçon de 11 ans, arrivent à une audience au tribunal de district de Jérusalem, le 3 juin 2019. (Crédit : Noam Revkin Fenton/Flash90)
Meir Gamliel (au premier plan) et Natanel Sandrusi accusés de délit de fuite après avoir renversé et blessé gravement un garçon de 11 ans, arrivent à une audience au tribunal de district de Jérusalem, le 3 juin 2019. (Crédit : Noam Revkin Fenton/Flash90)

Un jeune garçon qui avait été grièvement touché lors d’un accident suivi d’un délit de fuite au mois d’avril à Jérusalem a finalement succombé à ses blessures dimanche, a fait savoir l’hôpital.

Chaim Binyamin Biegeleisen avait été renversé par une voiture dans le quartier Ramot, situé dans le nord de Jérusalem, pendant les fêtes de Pessah.

Le conducteur présumé du véhicule, Netanel Sandrusi, 23 ans, avait fui les lieux de l’accident et il s’était rendu une semaine plus tard après une chasse à l’homme. La voiture, abandonnée, avait été retrouvée quelques heures après l’accident, près d’une implantation adjacente à la ville, en Cisjordanie.

Sandrusi, un habitant de Jérusalem, s’était rendu aux autorités mais il n’avait cessé de clamer son innocence, disant initialement qu’il ignorait que la police était à sa recherche, lui-même étant religieux et ne suivant pas « les médias laïcs ».

Il a été accusé de l’accident meurtrier tandis qu’un passager de la voiture, Meir Gamliel, est accusé d’avoir prix le volant après la collision et d’avoir fui les lieux du drame.

Les enquêteurs de la police ont indiqué au tribunal chargé des accidents de la circulation, à Jérusalem, que Sandrusi conduisait de manière irresponsable la nuit de l’accident et qu’il pouvait être sous l’influence de l’alcool et de la drogue.

Il est accusé d’avoir fui la scène d’un accident et d’obstruction à la justice.

La collision était survenue à un carrefour marqué du boulevard Golda Meir, une artère très animée du nord-ouest de la ville où les accidents de la route sont très nombreux. Il semblerait que le frère de l’enfant était avec lui au moment de l’accident et qu’il a été légèrement blessé.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...