Rechercher

Un jeune Palestinien meurt de ses blessures des semaines après un raid militaire

Mahmoud Samoudi, 12 ans, avait été blessé à l'abdomen lors d'une opération militaire le mois dernier à Jénine au cours de laquelle quatre hommes armés ont été tués

Des véhicules de Tsahal garés près d'un bâtiment pendant une opération à Jénine, en Cisjordanie, le 8 octobre 2022. (Crédit : Jaafar Ashtiyeh/AFP)
Des véhicules de Tsahal garés près d'un bâtiment pendant une opération à Jénine, en Cisjordanie, le 8 octobre 2022. (Crédit : Jaafar Ashtiyeh/AFP)

RAMALLAH – Un enfant palestinien de 12 ans est mort lundi après avoir été blessé par balle par des soldats israéliens à la fin du mois dernier lors d’un raid à Jénine en Cisjordanie, a déclaré le ministère palestinien de la Santé.

Mahmoud Samoudi a reçu une balle dans l’abdomen le 28 septembre, lors d’une opération qui, selon les forces de sécurité israéliennes, visait des agents terroristes préparant des attentats. Quatre hommes armés ont été tués au cours du raid.

Suite à l’opération, des affrontements avaient éclaté dans la ville, au cours desquels des dizaines de Palestiniens avaient été blessés.

L’armée israélienne n’a pas donné suite à une demande de commentaire sur le décès de lundi.

Israël effectue des raids d’arrestation nocturnes en Cisjordanie depuis la série d’attaques terroristes contre des Israéliens au printemps, qui ont fait 19 morts. L’armée a déclaré avoir retrouvé la trace de certains des auteurs de ces attaques à Jénine.

Plus de cent Palestiniens ont été tués par les tirs israéliens pendant cette période, ce qui en fait l’année la plus meurtrière dans le territoire depuis 2015. Selon l’armée israélienne, la grande majorité des personnes tuées étaient membres de groupes terroristes ou des émeutiers qui présentaient un danger pour les soldats.

Mais plusieurs civils ont également été tués dans le cadre de l’opération qu’Israël mène depuis des mois, dont une journaliste d’Al Jazeera et un avocat qui aurait conduit à son insu en zone de combat. Parmi eux, on compte aussi des jeunes de la région, descendus dans la rue pour s’opposer aux troupes.

Israël affirme que les raids d’arrestation ont pour but de démanteler les réseaux terroristes. Les Palestiniens affirment que ces opérations visent à renforcer l’occupation militaire israélienne, sur les territoires revendiqués pour un État indépendant.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...