Rechercher

Un jeune Palestinien tué pendant une opération de cartographie de maison par Tsahal

L'armée opère à Kafr Dan, dans la région de Jénine, la ville natale des deux terroristes palestiniens qui ont tué un officier sur la barrière de Cisjordanie la nuit précédente

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des soldats israéliens dans une maison palestinienne lors d'une opération d'arrestation en Cisjordanie, le 14 septembre 2022. (Crédit : armée israélienne)
Des soldats israéliens dans une maison palestinienne lors d'une opération d'arrestation en Cisjordanie, le 14 septembre 2022. (Crédit : armée israélienne)

L’armée israélienne a déclaré jeudi que les troupes opéraient dans le village cisjordanien de Kafr Dan, la ville natale de deux hommes armés palestiniens qui ont perpétré une attaque meurtrière le long de la barrière de sécurité de Cisjordanie un jour plus tôt, afin de cartographier leurs résidences en vue d’une éventuelle démolition.

Au cours de l’opération nocturne, les troupes ont affronté des hommes armés palestiniens. Le ministère de la santé de l’Autorité palestinienne a déclaré qu’un Palestinien de 17 ans, Oday Salah, avait été tué par des tirs israéliens.

L’armée israélienne n’a pas immédiatement commenté les informations palestiniennes.

Les soldats étaient en train de cartographier les maisons d’Ahmed Abed et d’Abdul Rahman Abed, du village près de Jénine, qui ont tiré sur le major Bar Falah, 30 ans, le commandant adjoint de l’unité de reconnaissance d’élite Nahal tué mercredi.

Ils ont tous deux été tués dans la fusillade qui a suivi avec les troupes, près du village de Jalamah, au nord de la Cisjordanie.

La politique d’Israël consiste à démolir régulièrement les maisons des Palestiniens accusés d’avoir commis des attentats terroristes meurtriers. L’efficacité de cette politique a fait l’objet de vifs débats, même au sein de l’establishment sécuritaire israélien, tandis que les militants des droits de l’homme dénoncent cette pratique comme une punition collective injuste.

Selon l’armée, mercredi avant l’aube, des soldats utilisant des caméras de surveillance ont repéré les deux suspects dans la zone dite de jointure entre la Cisjordanie et Israël. Les militaires, notamment Falah et son équipe, dépêchés sur place pour enquêter, ont pris les deux suspects à revers et ont lancé la procédure d’arrestation, ce qui a conduit à un échange de tirs.

Les militaires soupçonnaient les deux hommes de vouloir tendre une embuscade aux troupes stationnées dans un poste voisin.

Le major Bar Falah, 30 ans, commandant adjoint de l’unité de reconnaissance d’élite Nahal, tué lors d’une fusillade avec deux terroristes près de la barrière de sécurité de Cisjordanie le 14 septembre 2022. (Crédit : armée israélienne)

À la suite de cette fusillade meurtrière, le ministre de la Défense, Benny Gantz, a ordonné la fermeture des points de contrôle de Jalamah et de Salem, ainsi que la suspension des permis d’entrée en Israël pour les résidents de Kafr Dan, et ce jusqu’à nouvel ordre.

Les tensions sont montées en flèche dans la région ces dernières semaines, les forces israéliennes ayant multiplié les raids d’arrestation et d’autres actions antiterroristes qui, selon les Palestiniens, attisent la colère.

Les troupes israéliennes ont essuyé des tirs répétés lors de raids nocturnes en Cisjordanie. L’armée a lancé l’opération après une série d’attaques meurtrières qui ont tué 19 personnes entre la mi-mars et le début du mois de mai.

Des soldats israéliens bloquent l’entrée du poste de contrôle de Jalamah près de la ville de Jénine en Cisjordanie, le 14 septembre 2022. (Crédit : David Cohen/Flash90)

Kafr Dan est situé à proximité de Jénine, d’où sont parties un certain nombre d’attaques du début de l’année et où l’armée a concentré sa stratégie de lutte contre le terrorisme.

Selon un décompte du ministère de la Santé de l’Autorité palestinienne, au moins 98 Palestiniens ont été tués par les forces israéliennes depuis le début de l’année, dont 34 dans la seule région de Jénine.

Plus de 2 000 suspects ont été arrêtés depuis le début de l’année, selon l’agence de sécurité Shin Bet.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...