Rechercher

Un journal haredi a trouvé un moyen ‘modeste’ de montrer une photo de Clinton

Yated Neeman a été soit critiqué, soit loué pour avoir publié une image de la candidate démocrate dont le visage etait caché par une pancarte

Cette photo d'Hillary Clinton - enfin, si l'on veut - est parue dans un journal Haredi aux Etats-Unis (Photo: Onlysimchas.org via JTA)
Cette photo d'Hillary Clinton - enfin, si l'on veut - est parue dans un journal Haredi aux Etats-Unis (Photo: Onlysimchas.org via JTA)

Un journal ultra-orthodoxe qui interdit la publication de photographies de femmes dans ses pages a obtenu des louanges et des critiques après avoir publié une photographie d’Hillary Clinton – ou tout au moins de son bras.

Yated Neeman, un journal basé à Monsey, dans l’Etat de New York, qui sert la grande communauté orthodoxe de la région, a publié une photo de la candidate démocrate à la présidentielle américaine prise dans un meeting éléctoral en Floride.

Le visage de Clinton était cependant complètement caché par une pancarte.

« C’est un précédent que Yated Neeman publie une photo de Hillary Clinton, une femme ! Enfin presque, » a écrit OnlySimchas.com, un site orthodoxe de rencontres, dans un article largement partagé sur Facebook.

« C’est dégoûtant, » a écrit une femme sur la page Facebook de la Jewish Orthodox Feminist Alliance. « Je ne peux même pas imaginer la raison » pour laquelle le visage d’une femme ne peut pas être montré.

Les publications ultra-orthodoxes interdisent les images de femmes, en particulier leurs visages, leurs redacteurs en chef défendant cette position en invoquant des considérations de tradition et de modestie. L’interdiction est appliquée à toutes les femmes, y compris les chefs d’Etat et les principales personnalités telles que Clinton.

« Ce n’est pas sa politique qui gêne ces publications, bien qu’elles soient bien plus à droite que Clinton sur la plupart des sujets, » a écrit l’année dernière Ari Goldman, professeur de journalisme à Columbia University dans la Columbia Journalism Review. « Ce qui les gêne c’est son sexe. »

Un rédacteur en chef a dit à Goldman qu’une victoire de Clinton en novembre pourrait forcer les journaux à changer cette politique.

« Je pense que nous allons devoir la repenser, » a confié à Goldman le rabbin Itshak Frankfurter, le rédacteur en chef de Ami Magazine. Ne pas le faire, a-t-il expliqué, « serait irrespectueux. »

L’an dernier, le Washington Post a noté que le journal ultra-orthodoxe israélien HaMevaser avait flouté les femmes politiques internationales – dont la chancelière allemande Angela Merkel – dans une photographie du défilé de solidarité à Paris qui a suivi l’attaque terroriste dans les locaux de Charlie Hebdo.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.