Israël en guerre - Jour 291

Rechercher

Un journaliste accusé de soutenir le terrorisme intervient sur France 24

Abdel Bari Atwan est bien connu pour ses déclarations anti-Israël et son soutien aux attaques contre le pays, et a été écarté de la BBC l'an dernier

Abdel Bari Atwan. (Crédit : Capture d'écran YouTube)
Abdel Bari Atwan. (Crédit : Capture d'écran YouTube)

Abdel Bari Atwan est un journaliste et commentateur anglo-palestinien, qui édite le site panarabe Rai al-Youm, qui se veut nationaliste arabe, antisaoudien et antisioniste.

L’homme est bien connu pour ses déclarations anti-Israël et soutenant les attaques contre le pays, et le site MEMRI a listé nombre de ses interventions de ce genre ces dernières années.

L’an dernier, la BBC l’a écarté de l’antenne, après que 36 politiciens britanniques, des personnalités publiques et des dirigeants de la communauté juive ont signé une lettre appelant le directeur général de la BBC, Tim Davie, à cesser de lui donner la parole sur le réseau anglais et arabe, soulignant ses opinions antisémites et en faveur du terrorisme.

Cela est loin d’avoir mis fin à son extrémisme et, récemment, il s’est réjoui des attentats du 7 avril en Israël, quand une mère et ses deux filles d’une famille anglo-israélienne et un touriste italien ont été tués. Il a ainsi tweeté : « Le matin, une opération d’auto-rédemption [en arabe : Fida, peut aussi se traduire par ‘guérilla’] provoquant la mort de trois femmes colons dans la vallée [du Jourdain] ; puis un deuxième attentat dans la soirée au cœur de Tel Aviv faisant un mort et trois blessés ; puis un troisième, contre la voiture d’un colon à Ramallah. C’est en effet un peuple de géants et Netanyahu et sa bande ne pourront jamais le vaincre […]. »

En mars, il s’était également réjoui des meurtres de civils israéliens. « L’Intifada se transforme en révolution, une révolution armée. Je crois que le peuple palestinien se dirige maintenant vers une phase de résistance sans précédent. […] Je crois que le prochain Ramadan sera plein de surprises, ce mois de sacrifice et de rédemption […] », avait-il déclaré dans une vidéo YouTube.

Après ces déclarations, la chaine France 24 en arabe l’a invité fin avril, a rapporté l’ONG américaine CAMERA. Peu avant, dans un article mis en avant par Apple News, l’homme accusait les États-Unis et Israël d’avoir un rôle dans le déclenchement des combats actuels au Soudan.

En mars dernier, France 24 a émis un « rappel à l’ordre » à trois de ses journalistes et a mis fin à sa collaboration avec une correspondante au Liban, une salariée externe qui avait notamment écrit : « C’est à chaque Palestinien de tuer un Juif, et l’affaire est close. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.