Rechercher

Un journaliste arabe israélien abattu dans sa voiture à Umm al-Fahm

Le journaliste Nadal Ijbaria, qui avait été la cible d'une tentative d'assassinat l'année dernière, réalisait des reportages sur la criminalité au sein de la communauté arabe

Le journaliste arabo-israélien Nadal Ijbaria. (Crédit : Autorisation)
Le journaliste arabo-israélien Nadal Ijbaria. (Crédit : Autorisation)

Le journaliste arabe israélien Nadal Ijbaria, qui réalisait des reportages sur la criminalité violente au sein de la communauté arabe, a été abattu dans sa voiture à Umm al-Fahm dimanche soir.

La police israélienne a déclaré avoir reçu un signalement dimanche soir concernant un homme de 44 ans retrouvé abattu dans sa voiture dans la ville du nord d’Israël. Il a été transporté au centre hospitalier Emek d’Afula dans un état critique, où son décès a été prononcé, ont indiqué les premiers intervenants.

La police a déclaré qu’elle ouvrait une enquête sur cette affaire, qu’elle rassemblait des preuves sur les lieux et qu’elle recherchait des suspects.

Ijbaria était rédacteur sur le site d’information Bldtna, qui rend compte de l’évolution de la situation à Umm al-Fahm. Sur sa page Facebook, le site d’information a déploré la mort d’Ijbaria dimanche soir.

« La voix de la vérité ne mourra pas », a écrit le site d’information, précisant qu’Ijbaria rentrait d’une mosquée lorsqu’il a été tué.

L’année dernière, plus de 50 balles ont été tirées vers la maison qu’Ijbaria partageait avec sa femme et sa fille. Aucun blessé n’avait été signalé lors de cette attaque, imputée aux reportages d’Ijbaria sur les violences commises au sein de la communauté arabe.

Les forces de police à Umm al-Fahm, le 2 décembre 2021. (Crédit : Police israélienne)

Le député Meretz Ali Salalha a déclaré que la mort d’Ijbaria montrait que « les citoyens arabes [d’Israël] vivent ici sans sécurité ! ».

Il a décrit le journaliste assassiné comme une « nouvelle victime innocente de la violence dans la communauté arabe » et a appelé les autorités israéliennes à faire davantage pour prévenir la vague de meurtres.

L’Union des journalistes en Israël s’est dite « horrifiée » par le meurtre d’Ijbaria et a envoyé ses condoléances à sa famille. « La police israélienne doit agir immédiatement pour trouver les tueurs et les traduire en justice », a déclaré le syndicat.

La faction politique Hadash a reproché à la police israélienne de ne pas avoir protégé Ijbaria après qu’il était clair qu’il était une cible pour la violence.

« La police savait depuis un an que des organisations criminelles avaient repéré le domicile de Nadal Ijbaria », a déclaré Hadash dans un communiqué. « Nadal a été assassiné aujourd’hui en raison de l’incompétence de la police. Le meurtre d’un journaliste est une tentative de faire taire la voix de la protestation arabe contre la violence et le crime. »

Selon le groupe Abraham Initiatives, un groupe faisant campagne contre la violence dans la communauté arabe, au moins 69 Arabes israéliens ont été tués depuis le début de l’année dans des crimes violents.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...