Un journaliste palestinien libéré par Israël – famille
Rechercher

Un journaliste palestinien libéré par Israël – famille

Liberman avait ordonné début juillet que la chaîne Al-Quds soit inscrite sur la liste israélienne des organisations terroristes

Une émission sur al-Quds TV le 9 juillet 2018. (Capture d'écran : Facebook)
Une émission sur al-Quds TV le 9 juillet 2018. (Capture d'écran : Facebook)

Un journaliste palestinien arrêté à la fin juillet par l’armée israélienne en Cisjordanie a été libéré, mais interdit de travailler pendant deux mois, a indiqué vendredi sa famille.

Alaa Rimawi, directeur de la chaîne de télévision Al-Quds (Jérusalem en arabe) a été relâché mercredi. Il avait été arrêté avec trois journalistes de cette chaîne lors de raids nocturnes menés par l’armée israélienne à leur domicile en Cisjordanie.

Il lui a été également interdit par les autorités israéliennes de parler aux médias, a précisé son épouse.

L’armée israélienne n’a pas fait de commentaire sur cette libération.

Les trois autres journalistes avaient été relâchés auparavant.

Le ministre de la Défense israélien Avigdor Liberman avait ordonné début juillet que cette chaîne soit inscrite sur la liste israélienne des organisations terroristes.

L’armée avait affirmé que les quatre journalistes étaient « soupçonnés d’incitation à la haine ». « Il a été prouvé que des liens existent entre le groupe terroriste palestinien du Hamas et cette chaîne », dont la direction est basée au Liban, avait ajouté l’armée.

L’armée israélienne a mené une série d’opérations contre des médias palestiniens qu’elle accuse d’incitation à la violence.

Israël et le Hamas, au pouvoir dans la bande de Gaza, se sont livrés trois guerres depuis 2008 et observent un cessez-le-feu tendu depuis le conflit armé de 2014.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...