Un journaliste révèle des failles dans la sécurité de l’aéroport de Tel Aviv
Rechercher

Un journaliste révèle des failles dans la sécurité de l’aéroport de Tel Aviv

David Suleiman a obtenu un travail à Ben Gurion avec une fausse identité et a placé de fausses bombes dans un avion ; l’autorité des aéroports porte plainte

La tour de contrôle de l'aéroport international Ben Gurion. (Crédit : Moshe Shai/Flash90)
La tour de contrôle de l'aéroport international Ben Gurion. (Crédit : Moshe Shai/Flash90)

Un journaliste infiltré prétendant être un homme recherchant un emploi à l’aéroport israélien de Ben Gurion a réussi à décrocher un poste chez un sous-traitant, en utilisant la carte d’identité de quelqu’un d’autre, et à tester les accréditations de sécurité tant vantées de l’aéroport.

Dans un reportage diffusé dimanche sur la Deuxième chaîne, David Suleiman, journaliste d’investigation, a déclaré être arrivé à l’entretien avec le sous-traitant sanitaire de l’aéroport et avoir présenté une pièce d’identité avec une photographie d’un autre homme, Yaniv Tamir, affirmant que c’était la sienne.

Tamir, qui est un ami de Suleiman et lui a prêté sa carte d’identité, a les cheveux sombres et des lunettes. Suleiman est chauve et a les yeux clairs. Néanmoins, quand Suleiman a présenté comme la sienne la carte de Tamir, il n’a pas eu de problème.

Suleiman a dit qu’il a lui a été demandé de remplir certains formulaires pour un contrôle de sécurité, qu’il a passé le même jour, avec sa fausse identité.

Immédiatement engagé pour faire le ménage, Suleiman a dit avoir eu accès aux parties sensibles de l’aéroport, dont les avions, et était stupéfait de ne pas être découvert.

Un avion à l'aéroport Ben Gurion (Crédit : Serge Attal/Flash90/File)
Un avion à l’aéroport Ben Gurion (Crédit : Serge Attal/Flash90/File)

A bord de l’avion, il est vu en train de se filmer sans supervision, d’accéder à la cabine de pilotage, de tripoter la porte, et en général d’essayer d’éveiller les soupçons.

N’en éveillant aucun, Suleiman a expliqué qu’il « a eu l’idée de voir si je pouvais entrer dans l’avion et placer des ‘bombes’ dans les canettes [de soda] » pour imiter l’attentat revendiqué par l’Etat islamique d’un avion civil russe en octobre dernier, qui a tué 224 personnes.

David Suleiman. (Crédit : capture d'écran Deuxième chaîne)
David Suleiman. (Crédit : capture d’écran Deuxième chaîne)

Le groupe terroriste a déclaré avoir abattu l’avion en utilisant une canette de Schweppes comme engin explosif improvisé avec un détonateur, et avec l’aide d’employés de l’aéroport.

Suleiman a apporté des canettes innocentes et des cigarettes dans la zone censément stérile de l’aéroport sans subir de contrôle de sécurité. Il s’est filmé en train de placer les canettes à bord d’avions pendant qu’il travaillait, sans que quiconque ne le remarque.

« En deux jours, j’ai travaillé sur 12 avions et j’aurai pu faire tout ce que je voulais dans ces 12 avions », a-t-il dit à la Deuxième chaîne.

David Suleiman a utilisé l'identité d'un autre pour décrocher un emploi à l'aéroport. (Crédit : capture d'écran Deuxième chaîne)
David Suleiman a utilisé l’identité d’un autre pour décrocher un emploi à l’aéroport. (Crédit : capture d’écran Deuxième chaîne)

Enhardi par l’opération des cannettes, Suleiman a décidé de se promener à l’extérieur des avions, dans les zones auxquelles il ne devrait pas avoir accès même en temps qu’employé, pour voir ce qu’il se passerait.

Il a été dans une zone où les bagages sont chargés à bord de l’avion avant l’embarquement des passagers et il lui a été demandé de l’aide pour les valises.

En réponse, le président de l’Association de sécurité israélienne et ancien chef de la sécurité de l’aéroport, Pini Shiff, a déclaré que l’identité réelle de Suleiman « aurait dû être découverte immédiatement », et ont accusé le sous-traitant de négligence pendant le processus de recrutement. Il a dit que les failles que Suleiman avait exposées étaient « très graves ».

Shiff a ajouté que les procédures de sécurité de l’aéroport ont été immédiatement modifiées après cette investigation.

L’Autorité des aéroports d’Israël a porté plainte contre Suleiman pour usurpation du rôle d’un fonctionnaire.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...