Un lanceur de pierre mordu par un chien de l’armée israélienne porte plainte
Rechercher

Un lanceur de pierre mordu par un chien de l’armée israélienne porte plainte

Hamzeh Abu Hashem est profondément traumatisé par l'incident, selon son avocat

Un soldat israélien accompagné d'un chien (Crédit : Omer Messinger/Flash90)
Un soldat israélien accompagné d'un chien (Crédit : Omer Messinger/Flash90)

AMSTERDAM – Un Palestinien de 19 ans poursuit en justice un éleveur de chiens hollandais qui a vendu un chien à l’armée israélienne. Le plaignant dit avoir été mordu par ce chien lors d’une émeute en Cisjordanie.

Hamzeh Abu Hashem a été mordu en 2014 alors qu’il lançait des pierres sur les soldats israéliens, selon le reportage du quotidien Telegraaf jeudi sur ce procès inhabituel. Il a intenté une action en dommages-intérêts de 13 500 dollars contre la société Four Winds K9 d’élevage canin du sud des Pays-Bas.

La société affirme qu’elle n’est pas responsable de ce qu’Israël fait avec ses chiens de combat.

Liesbeth Zegveld, l’avocate d’Abu Hashem aux Pays-Bas, a déclaré au quotidien Algemeen Dagblad que l’argent est destiné aux dommages psychologiques subis par son client. Elle demande également une injonction interdisant la vente de chiens à Israël.

« Mon client porte des cicatrices importantes qu’il gardera jusqu’à la fin de sa vie », a dit Zegveld au quotidien. Il est aussi profondément traumatisé par l’attaque. Il tremble quand il entend des chiens aboyer, il a peur de dormir et souffre de somnambulisme. »

Abu Hashem a été emprisonné pendant trois mois pour avoir lancé des pierres contre des soldats israéliens.

Une vidéo de l’incident a été largement diffusée. Tsahal a ensuite arrêté l’utilisation de chiens pour neutraliser les enfants qui lançaient des pierres, a rapporté Haaretz en 2015.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...