Israël en guerre - Jour 202

Rechercher

Un mafieux israélien présumé, arrêté en Malaisie en possession d’armes illégales

Shalom Avitan aurait été en route pour tuer un rival, mais la police le soupçonne d'espionnage ; il risque 25 ans de prison ; trois personnes arrêtées pour avoir fourni des armes

Illustration : L'inspecteur général de la police malaisienne, Razarudin Husain, lors d'une conférence de presse, à Kuala Lampur, en Malaisie, le 10 octobre 2023. (Crédit : Capture d'écran : Youtube/Associate Press Archive ; utilisée conformément à la clause 27a de la loi sur le droit d'auteur)
Illustration : L'inspecteur général de la police malaisienne, Razarudin Husain, lors d'une conférence de presse, à Kuala Lampur, en Malaisie, le 10 octobre 2023. (Crédit : Capture d'écran : Youtube/Associate Press Archive ; utilisée conformément à la clause 27a de la loi sur le droit d'auteur)

La Malaisie a arrêté un Israélien armé dans un hôtel de Kuala Lumpur, a indiqué vendredi un haut responsable de la police, décrivant cet homme de 36 ans comme un espion présumé.

L’homme, qui avait six armes de poing et 200 munitions, était arrivé à l’aéroport international de Kuala Lumpur en provenance des Émirats arabes unis le 12 mars en utilisant ce que les autorités considèrent comme un faux passeport français, a déclaré l’inspecteur général de la police, Razarudin Husain, lors d’une conférence de presse.

Le suspect a remis un passeport israélien lors de son interrogatoire par la police, a précisé Razarudin.

Plusieurs organes de presse en hébreu ont ensuite identifié le suspect comme étant Shalom Avitan, un associé de la famille criminelle des frères Musli. Le site d’information Mako a rapporté qu’Avitan était en route pour assassiner Eran Haya, chef d’une famille criminelle rivale.

Les deux gangs sont engagés dans une violente querelle depuis des mois. Selon la Douzième chaîne, la maison d’Avitan, dans le quartier huppé de Bavli à Tel Aviv, a été la cible de plusieurs grenades lancées par les hommes de Haya à la mi-mars, à peu près au moment où Haya serait arrivé en Malaisie.

Le chef de la police malaisienne, Razarudin, a déclaré lors de la conférence de presse que le suspect avait dit aux autorités qu’il était entré en Malaisie pour traquer un autre citoyen israélien à la suite d’un différend familial.

« Toutefois, nous ne faisons pas entièrement confiance à ce récit, car nous soupçonnons qu’il y a peut-être une autre raison », a déclaré Razarudin, ajoutant que l’homme détenu avait changé d’hôtel pendant son séjour en Malaisie. Il a indiqué que la police malaisienne enquêtait sur la possibilité qu’Avitan soit un agent des renseignement israéliens.

La police enquête également sur la manière dont il a obtenu les armes, qui ont été achetées en Malaisie et payées avec des crypto-monnaies, a indiqué Razarudin.

Selon les informations, Avitan encourt une peine de 25 ans de prison s’il est reconnu coupable.

Trois Malaisiens, dont un couple marié, ont été arrêtés vendredi et placés en détention provisoire pendant sept jours, soupçonnés d’avoir fourni des armes et servi de chauffeur au suspect israélien, a indiqué Razarudin à Reuters samedi.

Le Premier ministre malaisien Anwar Ibrahim participant à une conférence de presse conjointe avec le chancelier allemand Olaf Scholz, à la chancellerie de Berlin, en Allemagne, le 11 mars 2024. (Crédit : Ebrahim Noroozi/AP Photo)

Un pistolet a été retrouvé dans une voiture appartenant au couple, a-t-il ajouté.

Notant qu’Avitan a été arrêté pendant la guerre d’Israël contre le groupe terroriste palestinien du Hamas à Gaza, Razarudin a ajouté que les autorités étaient en état d’alerte à la suite de l’arrestation, avec une sécurité renforcée pour le roi de Malaisie, le Premier ministre Anwar Ibrahim et d’autres personnalités de haut niveau.

La Malaisie, pays majoritairement musulman, soutient fermement les Palestiniens et a critiqué les actions d’Israël dans la guerre de Gaza. La Malaisie, qui n’a pas de liens diplomatiques avec Israël, accueille environ 600 réfugiés palestiniens, selon l’Office controversé de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA).

En 2018, un scientifique palestinien a été abattu dans la capitale malaisienne par deux hommes non identifiés, un meurtre qui, selon le groupe terroriste palestinien du Hamas, a été perpétré par l’agence de renseignement du Mossad. Israël a démenti ces allégations.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.