Israël en guerre - Jour 191

Rechercher

Un maître-nageur sous protection policière après avoir tiré sur un criminel présumé

Des témoins de la scène ont confirmé que le maître-nageur avait tiré sur Dudu Abergil en état de légitime défense, le blessant grièvement

La promenade de Bat Yam, le 4 mars 2017. (Crédit : Issac Harari/Flash90)
La promenade de Bat Yam, le 4 mars 2017. (Crédit : Issac Harari/Flash90)

Un homme qui a tiré sur un criminel présumé lors d’une altercation vendredi aurait été placé sous le plus haut niveau de sécurité policière. Le maître-nageur de 22 ans a tiré dans la jambe de l’homme sur une plage de Bat Yam. Il affirme avoir tiré en état de légitime défense après avoir été menacé avec un couteau.

L’homme de 44 ans qui a été grièvement blessé par balle a été identifié par la Douzième chaîne comme étant Dudu Abergil. Il s’agirait d’un criminel notoire.

Des témoins de la scène ont confirmé que le maître-nageur avait tiré sur l’homme en état de légitime défense. Ils ont déclaré que Dudu Abergil s’était approché du maître-nageur avec un objet ressemblant à une arme et qu’il avait déclaré être membre d’une famille criminelle.

Selon les médias israéliens, le maître-nageur a été assigné à résidence après avoir été remis en liberté par un tribunal de première instance, bien que la police et le juge aient reconnu qu’il s’agissait de légitime défense. Un embargo interdisant la publication de tout détail sur l’incident, y compris l’identité du maître-nageur, a été mis en place.

« Il craint pour sa vie », a déclaré une connaissance du maître-nageur, citée par la Douzième chaîne. « Il a agi en guise de légitime défense et ne voulait pas faire de mal. L’homme a ajouté que le maître-nageur et Abergil avaient commencé à se disputer quelques minutes avant la fusillade.

Le maître-nageur est désormais sous la protection de la police 24 heures sur 24, selon certaines informations.

Illustration : Une ambulance du Magen David Adom sur la côte du centre d’Israël. (Crédit : Magen David Adom)

Les médias indiquent qu’Abergil et son frère jumeau ont été condamnés par le passé pour des délits violents graves tels que la pose de bombes et le commerce illégal d’armes. Ils ont tous deux purgé plusieurs peines de prison.

Le nombre d’homicides en Israël a augmenté de 61 % en 2023 par rapport à 2022, avec plus de 130 Israéliens tués dans des incidents violents depuis le début de l’année.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.