Israël en guerre - Jour 150

Rechercher

Un média francophone sur l’écologie serait une opération d’influence de l’Iran

Le site web francophone "Tired Earth France" s’est récemment fait remarquer pour ses contenus complotistes et antisémites

Capture d’écran de « Tired Earth France », média francophone sur l’écologie, qui serait une opération d’influence de l’Iran.
Capture d’écran de « Tired Earth France », média francophone sur l’écologie, qui serait une opération d’influence de l’Iran.

Le site web francophone « Tired Earth France » qui se présente comme un média sur l’écologie, s’est récemment fait remarquer – par Conspiracy Watch, observatoire du conspirationnisme, et le journal Libération – pour ses contenus complotistes et antisémites. Lié à l’Iran, il aurait été créé dans le cadre d’une opération d’influence de Téhéran.

Conspiracy Watch rapporte ainsi notamment que, parmi les articles du « média », entre l’un présentant une « extraordinaire photo aérienne d’un dromadaire » et un autre annonçant que « la température globale de la Terre dépasse pour la première fois le seuil critique des 2°C », apparaît une tribune intitulée : « La manipulation journalistique au service de l’extrême droite israélienne. »

L’auteur du texte, Abdelsalem Hitache, présenté comme « membre d’Europe Ecologie Les Verts », ancien adjoint au maire du Blanc-Mesnil et candidat dissident du MoDem aux législatives 2022 dans le Val d’Oise, conclut son texte dans un élan complotiste : « Ne soyez pas dupes. Cherchez l’information par vous-mêmes, explorez différentes sources. N’acceptez pas une seule version des faits. »

D’autres élus de gauche et d’extrême gauche sont cités par le média, parfois présentés comme des « experts » du site – la députée La France insoumise Alma Dufour a ainsi dénoncé une utilisation frauduleuse de son nom.

Depuis le 7 octobre, sur X, l’une des « journalistes » du média, nommée « Brice Garreau », s’est aussi mise à partager des publications pro-Hamas, conspirationnistes et antisémites, jusqu’à sa suspension le 18 décembre.

Ce compte X, qui a tout du faux utilisateur et qui aurait été créé à des fins de manipulation, affiche en photo de profil l’image volée d’une jeune femme brésilienne.

Le compte assimilait Israël au Troisième Reich, à Satan ou à l’État islamique, présenté comme une création israélienne, niait les exactions du Hamas et montrait Benjamin Netanyahu et Joe Biden célébrer la guerre, les mains dans le sang.

« Les pro-vax et les lobbyistes de Pfizer soutiennent désormais Israël, as-tu compris », écrivait aussi le compte le 26 octobre, parmi d’autres messages complotistes et antisémites, finissant par lui valoir un bannissement.

« Brice Garreau » a aussi pris à de nombreuses reprises la défense du régime iranien, critiquant le mouvement de libération des femmes dans le pays, ou encore protestant contre les sanctions occidentales prises contre Téhéran.

Le 19 novembre, « Brice Garreau » publiait sur X un visuel du rabbin Younès Hamami Lalehzar, présenté comme « chef des juifs iraniens », régulièrement cité dans les médias de propagande de Téhéran. Sur l’image, il déclarait que « le sionisme dans le judaïsme est comme Daech dans l’islam ». Le même visuel avait été diffusé deux jours plus tôt, également en français, par l’IRNA, l’agence de presse officielle de la République islamique d’Iran.

Autre « journaliste » du média présente sur X qui serait en fait un faux compte : « Meliana Giordano ».

Conspiracy Watch indique ainsi que ces deux utilisateurs font partie d’un groupe de 130 comptes originaires d’Iran supprimés par Twitter en octobre 2020 sur la base de renseignements fournis par le FBI, après qu’ils eurent tenté, selon Twitter, de « perturber l’opinion publique pendant le premier débat de la présidentielle de 2020 » aux États-Unis. Ces deux comptes ont depuis fait leur retour sur la plateforme, avant leur nouveau récent bannissement.

Suite à l’article de Libération, un des comptes X liés à Tired Earth France a affirmé auprès de Conspiracy Watch, dans un français moyen, que « le site même n’a pas de lien avec une organisation » mais qu’il avait été financé par des « protecteurs financiers » dont il n’a pas précisé l’identité. Au sujet de la suspension sur X des comptes des « journalistes » « Brice Garreau » et « Mélania Giordano », il déplore une « violation de la liberté d’expression » et considère qu’elles « partageaient des posts anti-guerre, pas antisémitiques (sic) ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.