Rechercher

Un membre du groupe terroriste « La Fosse aux lions » arrêté lors d’un raid à Naplouse

Aucun soldat n'a été blessé au cours des violents affrontements avec des Palestiniens armés ; Ahmed Masri, 19 ans, a été emmené pour être interrogé par le Shin Bet

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Ahmed Masri (à gauche), membre de la Fosse aux lions basée à Naplouse, en compagnie de Wadee al-Houh (à droite), l'ancien chef du groupe terroriste. Masri a été arrêté par les forces israéliennes à Naplouse le 30 décembre 2022, et al-Houh a été tué lors d'un raid israélien dans la ville de Cisjordanie le 25 octobre 2022. (Crédit : Réseaux sociaux)
Ahmed Masri (à gauche), membre de la Fosse aux lions basée à Naplouse, en compagnie de Wadee al-Houh (à droite), l'ancien chef du groupe terroriste. Masri a été arrêté par les forces israéliennes à Naplouse le 30 décembre 2022, et al-Houh a été tué lors d'un raid israélien dans la ville de Cisjordanie le 25 octobre 2022. (Crédit : Réseaux sociaux)

Vendredi matin, les troupes israéliennes ont arrêté un membre du groupe terroriste de la « Fosse aux lions » dans la ville de Naplouse, en Cisjordanie, au cours d’une violente fusillade, ont indiqué l’armée, la police et l’agence de sécurité intérieure du Shin Bet dans un communiqué commun.

Cette arrestation intervient dans le cadre d’une campagne antiterroriste menée par Israël depuis plusieurs mois, principalement dans le nord de la Cisjordanie, à la suite d’une série d’attentats terroristes qui ont fait 31 morts depuis le début de l’année.

L’armée israélienne, la police des frontières et le Shin Bet ont déclaré que les troupes étaient entrées dans Naplouse vendredi matin pour arrêter Ahmed Masri, 19 ans, membre du groupe armé basé dans la ville du nord de la Cisjordanie.

Le Shin Bet a déclaré que Masri était proche d’Ibrahim al-Nabulsi, un combattant de haut rang des Brigades des Martyrs d’Al-Aqsa et l’un des membres fondateurs de la « Fosse aux lions ». Al-Nabulsi a été tué par les troupes israéliennes à la fin du mois d’août, alors que le groupe terroriste était en cours de formation.

Il a ajouté que Masri était encore activement impliqué dans des activités terroristes.

Lorsque les troupes sont arrivées dans un bâtiment de Naplouse pour arrêter Masri, ce dernier s’est enfui et s’est caché dans un autre bâtiment alors qu’il était armé. L’armée a déclaré que plusieurs civils non impliqués se trouvaient dans ce bâtiment à ce moment-là.

Des Palestiniens masqués tirent pendant des affrontements avec les forces de sécurité israéliennes dans la ville de Naplouse, en Cisjordanie, le 30 décembre 2022. (Crédit : Majdi Mohammed/AP)

Les forces spéciales de la police des frontières sont entrées dans le bâtiment où ils ont arrêté Masri et saisi l’arme à feu qu’il tenait. Il a été emmené pour être interrogé par le Shin Bet.

Pendant le raid, des Palestiniens ont ouvert le feu sur les troupes et leur ont lancé des explosifs, des pierres et des cocktails Molotov, a affirmé Tsahal. Les soldats et les agents de la Police des frontières ont riposté en tirant sur les hommes armés, selon les forces de sécurité.

Des Palestiniens affrontent les forces de sécurité israéliennes dans la ville de Naplouse, en Cisjordanie, le 30 décembre 2022. (Crédit : Majdi Mohammed/AP)

Selon le Croissant rouge palestinien, quatre Palestiniens auraient été blessés par des tirs et des fragments de balles, et un autre par des balles en caoutchouc, tandis que 25 ont dû être soignés après avoir inhalé des gaz lacrymogènes et qu’une autre personne aurait été blessée à la tête pour des raisons indéterminées lors des affrontements.

Aucun soldat ou officier israélien n’a été blessé lors du raid, selon des responsables israéliens.

Une arme saisie par les forces de sécurité israéliennes sur Ahmed Masri, membre du groupe terroriste la Fosse aux lions, dans la ville de Naplouse, en Cisjordanie, le 30 décembre 2022. (Crédit : Armée israélienne)

Ces derniers mois, des hommes armés palestiniens, pour la plupart des membres de la « Fosse aux lions », ont pris pour cible à plusieurs reprises des postes militaires, des troupes opérant le long de la barrière de sécurité de Cisjordanie, des implantations israéliennes et des civils sur les routes.

L’opération de Tsahal a permis de procéder à plus de 2 500 arrestations lors de raids quasi quotidiens. Elle a également fait 170 morts parmi les Palestiniens, la plupart lors d’attaques ou d’affrontements avec les forces de sécurité, mais également parmi la population civile non impliquée.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.