Un membre du Hamas tué dans l’effondrement d’un tunnel à Gaza
Rechercher

Un membre du Hamas tué dans l’effondrement d’un tunnel à Gaza

La cause de l'effondrement du tunnel ou la raison pour laquelle il a été construit ne sont pas connues

Un tunnel creusé par des Palestiniens sous la frontière entre la bande de Gaza et Israël. Découvert par l'armée israélienne le 13 octobre 2013 (Crédit : David Buimovitch/Flash90)
Un tunnel creusé par des Palestiniens sous la frontière entre la bande de Gaza et Israël. Découvert par l'armée israélienne le 13 octobre 2013 (Crédit : David Buimovitch/Flash90)

Un membre de la branche armée du mouvement islamiste palestinien Hamas a été tué vendredi dans la bande de Gaza dans l’effondrement d’un tunnel proche de la frontière avec Israël, selon des sources du groupe et médicales.

Ces sources n’ont pas précisé la cause de la destruction du tunnel localisé à l’est de Chajaïya, une banlieue de la ville de Gaza située près de la frontière avec Israël.

On ignore la vocation de ce tunnel.

La destruction des tunnels pouvant servir à s’infiltrer derrière les lignes israéliennes était l’un des objectifs primordiaux de l’offensive menée en juillet-août 2014 par l’armée israélienne dans la bande de Gaza, contrôlée de facto par le Hamas. L’armée israélienne dit avoir porté un coup très dur au réseau de tunnels utilisés par le Hamas ou le Djihad islamique. Mais elle les accuse d’avoir entrepris de les reconstruire.

Du côté de la frontière égyptienne, les tunnels ont longtemps été un moyen capital pour faire passer de la contrebande dans le territoire palestinien. Mais depuis la destitution en 2013 du président islamiste élu Mohamed Morsi, soutien du Hamas, l’armée égyptienne dit avoir détruit des centaines de tunnels.

« Un membre des Brigades Ezzedine Al-Qassam est tombé en martyr dans l’effondrement d’un tunnel de la résistance », a indiqué dans un communiqué le groupe sans fournir d’autres précisions.

Le porte-parole des secours à Gaza a précisé que sa dépouille avait été transférée à l’hôpital. Deux autres personnes ont été blessées.

Une source palestinienne a indiqué que l’effondrement s’était produit alors que « des membres des Brigades Al-Qassam y menaient des activités liées à la résistance », allusion possible à des opérations de transfert d’armes ou d’entraînement.

De leur côté, des sources de sécurité du Hamas ont fait état d’une « incursion de quelques véhicules blindés israéliens de (plusieurs) dizaines de mètres dans un secteur proche de Chajaïya » tôt le matin, sans la lier à l’effondrement du tunnel.

Durant l’operation Bordure protectrice, l’armée israélienne avait bombardé Chajaïya en arguant que le Hamas avait « placé dans cette zone civile ses roquettes, ses tunnels et ses centres de commandement ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...