Israël en guerre - Jour 232

Rechercher

Un ministre espagnol s’attire les foudres d’Israël en parlant de « génocide » à Gaza

Pablo Bustinduy appelle les groupes espagnols présents en Israël à lui détailler les mesures mises en œuvre pour éviter les "abus que pourraient générer leur activité"

Le ministre espagnol des Droits sociaux, de la Consommation et de l'Agenda 2030, Pablo Bustinduy, au Palais de la Moncloa à Madrid, le 22 novembre 2023. (Crédit : JAVIER SORIANO / AFP)
Le ministre espagnol des Droits sociaux, de la Consommation et de l'Agenda 2030, Pablo Bustinduy, au Palais de la Moncloa à Madrid, le 22 novembre 2023. (Crédit : JAVIER SORIANO / AFP)

Un ministre espagnol d’extrême gauche a mis en garde mercredi les entreprises nationales implantées en Israël sur le « risque de contribuer au génocide en Palestine », s’attirant les foudres de l’ambassade israélienne et un recadrage du ministère des Affaires étrangères.

Dans une lettre adressée aux entreprises et relayée par un communiqué du ministère, le ministre des Droits sociaux Pablo Bustinduy appelle les groupes présents en Israël à lui détailler les mesures mises en œuvre pour éviter les « abus que pourraient générer leur activité ».

Il faut éviter que ces activités « ne contribuent aux violations flagrantes des droits de l’homme commises par l’État d’Israël dans les territoires palestiniens occupés », avec le « risque de contribuer au génocide en Palestine », insiste M. Bustinduy, membre de la plateforme d’extrême gauche Sumar.

Ce communiqué a déclenché une vive réaction de l’ambassade d’Israël en Espagne, qui a assuré dans un court communiqué « rejeter totalement la fausse accusation propagée par certains ministres, intellectuels et médias, selon lesquels Israël commettrait un génocide ».

« La diabolisation et la délégitimation d’Israël, à travers des accusations dépourvues de tout fondement, donnent des ailes au Hamas et à ceux qui veulent la disparition de l’État israélien et sont une claire incitation à la haine et à l’antisémitisme », déplore l’ambassade.

Dans un message transmis à l’AFP, le ministère espagnol des Affaires étrangères s’est désolidarisé de la démarche de Pablo Bustinduy, disant n’avoir pas été informé de l’existence de cette lettre. Il a par ailleurs assuré que ce dernier ne parlait pas au nom du « gouvernement ».

Le terme de « génocide » a déjà été employé à plusieurs reprises ces derniers mois par des ministres issus de formations d’extrême gauche, alliées des socialistes au sein du gouvernement de Pedro Sánchez. Mais c’est la première fois qu’il est utilisé dans le cadre d’une démarche officielle.

Il survient alors que M. Sánchez, considéré comme la voix européenne la plus critique vis-à-vis d’Israël, est à la manœuvre pour rallier d’autres capitales européennes à l’idée d’une reconnaissance d’un État palestinien – ce que Madrid n’exclut pas de faire de façon unilatérale.

Cette démarche est jugée toutefois insuffisante par Sumar, qui réclame des sanctions contre Israël. « Ils sont en train d’assassiner les enfants en Palestine » et la communauté internationale « ne fait absolument rien », a insisté dimanche la cheffe de file de Sumar, Yolanda Diaz, numéro trois du gouvernement.

Le Hamas a mené une attaque sans précédent contre Israël le 7 octobre 2023, qui a fait plus de 1 170 morts, majoritairement civils, selon un bilan de l’AFP établi à partir de données officielles. La riposte israélienne aurait jusqu’à présent fait 34 844 morts selon le Hamas, et provoqué une catastrophe humanitaire et des destructions colossales à Gaza. Les chiffres publiés par le groupe terroriste sont invérifiables, et ils incluraient ses propres terroristes et hommes armés, tués en Israël et à Gaza, et les civils tués par les centaines de roquettes tirées par les groupes terroristes qui retombent à l’intérieur de la bande de Gaza. L’armée israélienne affirme avoir tué plus de 13 000 membres du groupe terroriste à Gaza, en plus d’un millier de terroristes à l’intérieur d’Israël le 7 octobre et dans les jours qui ont suivi l’assaut.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.