Un musée de la Shoah belge annule la distinction d’une militante anti-Israël
Rechercher

Un musée de la Shoah belge annule la distinction d’une militante anti-Israël

Des organisations juives avaient vivement dénoncé l'événement en l'honneur de Brigitte Herremans, qui estiment que les lobbyistes pro-Israël "exagèrent vastement" l'antisémitisme

Brigitte Herremans (Crédit : Broederlijk Delen via JTA)
Brigitte Herremans (Crédit : Broederlijk Delen via JTA)

JTA — Le principal musée belge de la Shoah a annulé jeudi la remise de prix qu’elle devait accueillir en l’honneur d’une défenseuse des sanctions à l’encontre d’Israël qui a déclaré que les pro-Israéliens « exagéraient vastement » le phénomène d’antisémitisme.

C’est une organisation catholique, Pax Christi, qui devait distinguer Brigitte Herremans de l’ONG humanitaire Broederlijk Delen, avait annoncé le Comité de coordination des organisations juives de Belgique (CCOJB). Elle a été interdite de séjour en Israël en 2016.

Plusieurs organisations juives se sont plaintes que la Kazerne Dossin, un camp de transit à Malines d’où des Juifs belges et des Roms étaient envoyés en camps de concentration, était un lieu inapproprié pour distinguer quelqu’un qui s’oppose à l’État juif. Pax Christi devait remettre à Brigitte Herremans le titre « [d’]ambassadrice de la paix ».

En 2017, Pax Christi a appelé l’Union européenne à « suspendre ses relations économiques » avec Israël jusqu’à ce qu’il « respecte le droit international »

La Kazerne Dossin, en Belgique, transformée en camp de transit par les nazis. (Crédit : Wasily/Wikimedia Commons)

Le msuée de la Kazerne Dossin n’a pas précisé pourquoi elle avait annulé sa participation à l’événement, que le Forum flamand des organisations juives avait qualifiée de « scandaleuse ».

Interrogée sur la montée de l’antisémitisme en Europe lors d’une interview à la radio en 2016, Herremans a déclaré : « Quand vous entendez parfois des critiques de la part de certains cercles pro-israéliens, également en Belgique, je pense qu’ils essaient surtout de gonfler considérablement cette affaire pour distraire » de la façon dont Israël « ne veut faire que ce qui lui plaît dans les Territoires palestiniens ». Elle a également appelé à des sanctions à l’encontre d’Israël et des Israéliens en visite en Europe.

Betsalmo, une organisation pro-Israël qui avait également dénoncé l’événement, a réagi dans un communiqué : « Aucun endroit n’est approprié pour célébrer le boycott et l’antisémitisme, encore moins les musées de la Shoah ». Et d’ajouter : « Nous nous réjouissons que la raison ait prévalu ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...