Un musée de Londres veut exposer la statue de David ayant des flatulences
Rechercher

Un musée de Londres veut exposer la statue de David ayant des flatulences

Le Victoria & Albert Museum et The Beano voudraient attirer les enfants avec un regard comique sur l’art, notamment avec une sculpture de Michel-Ange faisant des pets

Le David de Michel-Ange à la Galerie de l'Académie de Florence. (Crédit : Jörg Bittner Unna/CC BY/WikiCommons)
Le David de Michel-Ange à la Galerie de l'Académie de Florence. (Crédit : Jörg Bittner Unna/CC BY/WikiCommons)

Selon les informations d’un document interne qui a fuité, le Victoria & Albert Museum voudrait laisser à des auteurs de BD le soin de gérer l’exposition qui s’y tiendra l’été prochain. Elle inclura une statue de David de Michel-Ange qui fait des bruits de pets lorsque l’on passe à côté.

L’exposition, présentée comme une prise de pouvoir par The Beano, vise à encourager les enfants à visiter le musée, ont annoncé les médias britanniques. Un critique a déclaré au Daily Mail que l’idée était « dégoûtante et pathétique ».

The Beano, connu pour son humour anarchique et son comique puéril, sort chaque semaine depuis 1938. Son célèbre personnage est Dennis la Menace, archétype de l’écolier chenapan.

La réplique de la statue de David doit être équipée d’un haut-parleur qui fera des bruits de flatulences.

Dennis la Menace et Gnasher dans un graffiti de Cabra. Illustration. (Crédit : William Murphy/CC BY-SA/Flickr)
Dennis la Menace et Gnasher dans un graffiti de Cabra. Illustration. (Crédit : William Murphy/CC BY-SA/Flickr)

D’autres idées du musée visent à montrer des frondes – Dennis la Menace est connu pour utiliser des frondes – et recouvrir l’un des objets de plus grande valeur du musée, le cahier de Léonard de Vinci, avec des images de BD.

« Nous travaillons avec l’équipe créative de The Beano pour établir le parcours et choisir les endroits qu’ils voudraient utiliser », a écrit dans le mémo la directrice générale du festival Rophie Reynolds.

L’exposition serait prévue pour août 2018. On ne sait pas si l’éditeur de The Beano, DC Thomson, paiera l’événement.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...