Un négationniste candidat à la mairie d’une ville touristique de Caroline du sud
Rechercher

Un négationniste candidat à la mairie d’une ville touristique de Caroline du sud

Michael Santomauro s'était fait remarquer pour son révisionnisme sur la Shoah à New York. Il affirme que ses convictions n'auront pas d'impact sur sa gestion de Hilton Head

Hilton Head, en Caroline du Sud (Crédit : CC BY Chad Sparkes, Flickr)
Hilton Head, en Caroline du Sud (Crédit : CC BY Chad Sparkes, Flickr)

Un révisionniste auto-proclamé de la Shoah veut se porter candidat à la tête de la mairie de Hilton Head, en Caroline du sud, clamant que ses convictions n’auront pas d’impact sur sa plateforme locale anti-développement.

Michael Santomauro, 59 ans, a rempli les documents nécessaires pour se présenter au scrutin dans la journée de lundi, selon l’Island Packet.

Santomauro, qui a fondé un service permettant de trouver des colocations, avait fait les gros titres en 2003 à New York lorsque les usagers de son entreprise avaient reçu des courriels où il faisait part de ses convictions niant les récits historiques de la Shoah.

En 2004, des manifestants avaient entouré son habitation, scandant : « Sortez le nazi ». Il avait déclaré au New York Post à ce moment-là que cette étiquette de nazi était « totalement inexacte ». Il a indiqué au journal Island Packet cette semaine que les protestataires « faisaient partie d’un groupement terroriste national ».

En 2011, Santomauro avait vivement recommandé à l’école de son enfant, dans l’Upper East side de Manhattan, d’acquérir le livre intitulé « Debating the Holocaust: A New Look at Both Sides », prétendant débattre de la Shoah en opposant les points de vue du côté des victimes et des auteurs. Le livre rassemble des thèses niant des aspects déterminants de l’histoire du génocide, notamment le bilan humain, les récits des survivants, les preuves physiques trouvées dans les camps de la mort et la mise en oeuvre des méthodes utilisées par les nazis pour commettre des assassinats en masse.

Santomauro dirige les opérations américaines pour une maison d’édition d’ouvrages en ligne consacrés au négationnisme de la Shoah.

« Ce n’est pas de la haine de ma part », avait commenté Santomauro auprès du New York Times. « Il n’y a pas de raison d’être appelé un antisémite parce que vous avez voulu mettre en doute des aspects de ce qui a pu ou non arriver ou vous interroger sur quelle arme massive a été utilisée pendant la Shoah ».

Il vit à Hilton Head depuis 2015 et dit que « ses points de vue révisionnistes » n’auront « aucun effet quel qu’il soit » sur sa plateforme.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...