Un observateur international aurait crevé les pneus d’un juif de Hébron
Rechercher

Un observateur international aurait crevé les pneus d’un juif de Hébron

Peu après l'expulsion d'Israël d'un agent du TIPH qui avait giflé un enfant juif, un autre membre de l'organisation est en fuite alors que la police enquête sur ses agissements

Un observateur international de TIPH (Présence internationale temporaire à Hébron) soupçonné d'avoir crevé les pneus d'un habitant israélien à Hébron. (Capture d'écran de Hadashot news)
Un observateur international de TIPH (Présence internationale temporaire à Hébron) soupçonné d'avoir crevé les pneus d'un habitant israélien à Hébron. (Capture d'écran de Hadashot news)

Un membre de la mission d’observateurs du TIPH Cisjordanie [Présence internationale temporaire à Hébron] est soupçonné d’avoir crevé les pneus d’un véhicule d’un habitant israélien à Hébron, puis d’avoir fui le pays lorsque la police a tenté de l’interroger.

La mission de surveillance était déjà dans le collimateur après la projection d’une vidéo montrant un membre giflant un enfant issu de la communauté juive de la ville.

La chaîne d’information Hadashot TV a rapporté lundi que le nouvel incident a commencé par le dépôt d’une plainte d’un résident de la ville auprès de la police après que les pneus de sa voiture ont été crevés. Une enquête a été lancée et la police a obtenu des images de caméra de sécurité dans lesquelles on voit un membre en uniforme du TIPH passer à plusieurs reprises devant la voiture et s’accroupir au niveau de ses pneus.

La police a contacté le TIPH, qui a promis de mener une enquête interne. Lorsque, après plusieurs jours, la police a de nouveau contacté le TIPH pour lui indiquer qu’elle souhaitait interroger l’homme, il lui a été annoncé qu’il avait quitté le pays après le premier appel téléphonique, selon le rapport.

Le responsable de la mission d’observation TIPH en Cisjordanie a été convoqué mardi pour une réunion au ministère des Affaires étrangères israélien suite à cette affaire.

Einar Johnsen, qui dirige la Présence internationale temporaire à Hébron, a été convoqué à la réunion à la demande du Premier ministre Benjamin Netanyahu, qui est également ministre des Affaires étrangères, a déclaré un bref communiqué du ministère des Affaires étrangères.

Les forces de sécurité israéliennes protègent les habitants juifs qui entrent du côté palestinien de la ville d’Hébron, en Cisjordanie, pour se rendre sur la tombe d’Othniel Ben Kenaz, le 5 avril 2015. (Crédit photo : Hazem Bader/AFP)

Le TIPH est une mission d’observation civile internationale dont la tâche principale est de surveiller et de rapporter les incidents dans la ville de Hébron, et dans ce contexte « maintenir une vie normale dans la ville de Hébron et en conséquence créer un sentiment de sécurité parmi les Palestiniens de Hébron ».

Il fait également état de violations présumées des droits de l’homme et de violations des accords conclus dans la ville entre Israël et les Palestiniens. Les observateurs de la mission viennent de Norvège, du Danemark, de Suède, de Suisse, d’Italie et de Turquie.

La réunion se concentrera sur les « événements récents et graves dans lesquels les membres du TIPH ont été impliqués », a ajouté le communiqué du ministère des Affaires étrangères.

Plus tôt ce mois-ci, un autre membre du TIPH, un Suisse, a été expulsé du pays après la diffusion d’une vidéo le montrant en train de gifler un jeune garçon juif au visage au point de lui faire tomber sa kippa.

Après la diffusion des images, l’ambassadeur de Suisse en Israël a présenté ses excuses aux dirigeants de la communauté juive de Hébron.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...