Rechercher

Un ouvrier du bâtiment meurt après une chute à Haïfa

Son décès a été prononcé après une chute depuis le toit d'un immeuble ; l'application défaillante des règles de sécurité cause de fréquents accidents du travail mortels en Israël

Des ambulanciers arrivent sur les lieux d’un accident dans la zone industrielle de Haïfa, le 16 mars 2022. (Magen David Adom)
Des ambulanciers arrivent sur les lieux d’un accident dans la zone industrielle de Haïfa, le 16 mars 2022. (Magen David Adom)

Un ouvrier du bâtiment âgé de 36 ans est décédé, mercredi, après une chute de 6 mètres sur un chantier de construction, à Haïfa.

La victime était inconsciente et présentait une lésion au niveau de la tête, à l’arrivée des secours. Les efforts de réanimation se sont avérés vains et la victime a été déclarée morte sur les lieux de l’accident.

L’ouvrier était tombé du toit d’un bâtiment dans la zone industrielle de Haïfa.

Les décès d’ouvriers de la construction en Israël sont fréquents, en grande partie du fait de la mauvaise application des consignes de sécurité.

Le mois dernier, deux hommes avaient trouvé la mort en chutant du 40e étage d’un immeuble en construction, à Tel Aviv.

C’était la troisième fois, en l’espace de quelque années, que des ouvriers de la construction étaient tués dans l’effondrement de plates-formes mécaniques d’échafaudage.

La zone industrielle de Haïfa. (Avishag Shaar Yashuv/Flash90)

La semaine dernière, le gouvernement a donné son accord pour la mise en œuvre d’un programme de fermeture progressive de la zone industrielle de Haïfa. Selon des responsables de la santé, cette zone présenterait un danger pour la santé [publique]. La région compte plusieurs grandes usines, dont la plus grande raffinerie de pétrole du pays.

Le gouvernement adoptera les recommandations d’une commission de haut niveau composé de responsables qui, l’année dernière, avaient invité à cesser toute activité pétrochimique dans la zone industrielle dans un délai maximum de dix ans.

En lieu et place, l’État investira des milliards de shekels dans la construction de nouveaux logements, la création d’emplois respectueux de l’environnement et de transports publics de meilleure qualité.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...