Rechercher

Un Palestinien a tenté de poignarder des policiers en civil lors d’une perquisition

Les agents de la police des frontières recherchaient des armes détenues illégalement au domicile de Muhammad Shaham à Kafr Aqab, à Jérusalem-Est ; le suspect a été abattu

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Muhammad Shaham gisant sur le sol de sa maison à côté d'un couteau qu'il aurait utilisé pour attaquer des agents de la police des frontières, le 15 août 2022. (Crédit : Police israélienne)
Muhammad Shaham gisant sur le sol de sa maison à côté d'un couteau qu'il aurait utilisé pour attaquer des agents de la police des frontières, le 15 août 2022. (Crédit : Police israélienne)

Un Palestinien a été abattu par des soldats israéliens en civil tôt lundi matin après avoir tenté de les poignarder lors d’une fouille de son domicile à Jérusalem-Est, a indiqué la police.

Selon la police, les agents de la police des frontières sont arrivés dans la maison de Kafr Aqab, le quartier le plus au nord de Jérusalem-Est, pour effectuer une perquisition à la recherche d’armes détenues illégalement.

« Les membres de la famille sont sortis et ont commencé à s’opposer aux troupes quand soudain, le principal suspect est sorti en tenant un couteau et a essayé de poignarder nos soldats qui ont répondu en tirant », a déclaré un porte-parole de la police.

L’assaillant présumé a été pris en charge par des secouristes, mais est décédé très rapidement, a indiqué la police.

Il a été identifié par les médias palestiniens comme étant Muhammad Shaham.

Les images publiées par la police des frontières montrent Shaham étendu sur le sol de sa maison, à côté d’un couteau qu’il aurait utilisé pour tenter  d’attaquer les soldats.

La police n’a pas précisé si des armes avaient été trouvées à son domicile.

Lorsque les agents ont quitté le quartier, les Palestiniens ont lancé des pierres et d’autres objets depuis les toits vers les véhicules blindés de la police des frontières.

Kafr Aqab se trouve dans les limites municipales de Jérusalem, qu’Israël considère comme sa capitale unifiée. Il est donc interdit à l’Autorité palestinienne, qui a son siège dans la ville voisine de Ramallah et qui gouverne certaines parties de la Cisjordanie. Mais le quartier se trouve de l’autre côté de la barrière de sécurité qu’Israël a construite au milieu des années 2000.

Aucun Israélien n’a été blessé lors de cet incident, a déclaré la police.

Lors de raids distincts menés en Cisjordanie au cours de la nuit, l’armée a procédé à l’interpellation de 19 Palestiniens recherchés et saisi plusieurs armes de fortune, a indiqué l’armée israélienne lundi matin.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...