Israël en guerre - Jour 229

Rechercher

Un Palestinien apparemment victime de violences policières dépose plainte

Arwa Ali doit être examiné par un expert médico-légal ; la police n'a toujours pas expliqué pourquoi aucune des caméras des 16 agents qui ont arrêté Ali ne fonctionnait

Arwah Sheikh Ali, qui allègue que la police l'a marqué d'une étoile de David lors de son arrestation dans le camp de réfugiés de Jérusalem-Est, dépose une plainte auprès du département des enquêtes internes de la police du ministère de la Justice, le 22 août 2023. (Crédit : Chaim Goldberg/Flash90)
Arwah Sheikh Ali, qui allègue que la police l'a marqué d'une étoile de David lors de son arrestation dans le camp de réfugiés de Jérusalem-Est, dépose une plainte auprès du département des enquêtes internes de la police du ministère de la Justice, le 22 août 2023. (Crédit : Chaim Goldberg/Flash90)

Arwa Ali, un résident palestinien de Jérusalem-Est qui a affirmé que son visage avait été marqué d’une étoile de David par la police israélienne lors d’une arrestation brutale la semaine dernière, a déposé une plainte officielle auprès du département des enquêtes internes de la police.

Ali doit encore être examiné par un expert médico-légal de la police qui déterminera l’origine de la blessure, mais la police a indiqué mardi qu’elle était en contact avec son avocat.

La police affirme que la marque sur son visage a été causée par la partie lacée de la botte d’un agent contre le visage du suspect alors qu’ils le maîtrisaient. Le triangle sur le visage du suspect semble correspondre à la forme des lacets sur la photo de la botte de l’agent qui a procédé à l’arrestation, fournie par la police, mais pas à la ligne médiane de la cicatrice sur son visage.

Lors d’une audience de mise en liberté provisoire la semaine dernière, le juge du tribunal de première instance de Jérusalem-Est, Amir Shaked, a fait remarquer que la police n’avait pas fourni d’explication sur la raison pour laquelle les caméras corporelles ne fonctionnaient sur aucun des 16 agents qui ont participé à l’arrestation de l’homme pour des délits présumés liés à la drogue dans le camp de réfugiés de Shuafat, à Jérusalem-Est.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.