Un Palestinien arrêté avec un couteau à Qalandiya; 2 gardes légèrement blessés
Rechercher

Un Palestinien arrêté avec un couteau à Qalandiya; 2 gardes légèrement blessés

Les agents de sécurité sont devenus soupçonneux lorsque le suspect est arrivé à pied au checkpoint des voitures, au nord de Jérusalem

Un Palestinien placé en détention au checkpoint de Qalandiya après qu'un couteau a été trouvé en sa possession, le 27 juin 2020 (Capture d'écran/Kann)
Un Palestinien placé en détention au checkpoint de Qalandiya après qu'un couteau a été trouvé en sa possession, le 27 juin 2020 (Capture d'écran/Kann)

Un Palestinien en possession d’un couteau a été arrêté au checkpoint de Qalandiya permettant le passage des voitures, au nord de Jérusalem, samedi matin, après que son comportement a éveillé les soupçons des gardiens.

Selon la police, les forces de sécurité se sont méfiées lorsque l’homme est arrivé à pied au point de passage des véhicules.

Deux gardiens de la sécurité ont été légèrement blessés en arrêtant l’homme. Ils ont été pris en charge à l’hôpital du Mont Scopus de Jérusalem.

La Treizième chaîne a annoncé que les blessures des gardiens n’avaient pas été entraînées par l’arme blanche.

Le suspect a été arrêté et interrogé. Il a aussi été pris en charge par les médecins.

Cet épisode survient alors que l’armée se prépare à déployer des troupes supplémentaires en Cisjordanie et dans la bande de Gaza, en amont de l’annexion potentielle par Israël de certaines zones de Cisjordanie.

Selon la Treizième chaîne, l’armée, le Shin Bet et le ministre de la Défense Benny Gantz ignoreraient tout des plans précis du Premier ministre Benjamin Netanyahu, ce qui nuit aux capacités des militaires à anticiper d’éventuels événements.

Jeudi, la Douzième chaîne a fait savoir que les chefs de la sécurité israélienne étaient profondément divisés sur les ramifications possibles de l’annexion, avec les responsables de l’armée israélienne et du Mossad divisés sur la possibilité de violences palestiniennes significatives en cas d’élargissement de la souveraineté.

Tandis que le chef d’Etat-major Aviv Kohavi a mis en garde, mercredi, lors de la réunion du cabinet de sécurité, sur le fait que l’annexion pourrait entraîner des attaques, voire des attentats-suicides, le dirigeant du Mossad, Yossi Cohen, a minimisé les prédictions faites par les militaires portant sur d’importantes violences, a noté la chaîne.

Cet incident de samedi a eu lieu après la diffusion par la police des frontières d’images filmées par les caméras de sécurité montrant une attaque à la voiture-bélier présumée à Abu Dis, aux abords de Jérusalem. Les responsables avaient rejeté les accusations lancées à l’encontre des soldats affirmant que les militaires auraient tué un Palestinien sans raison.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...