Un Palestinien avec un couteau arrêté près de Hébron
Rechercher

Un Palestinien avec un couteau arrêté près de Hébron

La police a déclaré que les forces de sécurité détenaient un résident de Cisjordanie après l’avoir vu jeté un couteau caché dans sa chaussette avant un contrôle de sécurité

Des garde-frontières israéliens au point de contrôle de Qalandiya, près de Ramallah, en Cisjordanie, le 30 juin 2015. (Crédit : STR/Flash90)
Des garde-frontières israéliens au point de contrôle de Qalandiya, près de Ramallah, en Cisjordanie, le 30 juin 2015. (Crédit : STR/Flash90)

Un Palestinien a été arrêté jeudi aux abords d’un barrage routier de l’armée près de la ville de Hébron, en Cisjordanie, avec un couteau dissimulé sur sa personne, a annoncé la police dans un communiqué.

Lorsque les agents de la police des frontières ont demandé à l’homme de s’arrêter pour un contrôle de sécurité, il a jeté un couteau qu’il avait placé dans sa chaussette, a précisé la porte-parole de la police, Louba Samri.

Le suspect, un résident d’un village palestinien voisin, qui selon ses déclarations serait âgé d’une trentaine d’années, a été emmené pour être interrogé.

Mercredi, une femme palestinienne a été arrêtée à un point de contrôle en Cisjordanie, apparemment sur le point de mener une attaque ponctuelle à Jérusalem.

Les policiers des frontières qui ont fouillé la jeune femme de 36 ans à un passage près de Bethléem ont trouvé l’arme. Plus tard, elle aurait révélé aux enquêteurs ses projets de mener une attaque ponctuelle dans la capitale.

Ces deux incidents ont eu lieu moins de deux semaines après que trois hommes palestiniens ont commis une attaque dans la Vieille Ville de Jérusalem qui a conduit à la mort d’une officier de police des frontières, Hadas Malka, âgée de 23 ans.

Hadas Malka, 23 ans, garde-frontière, a été tuée dans une attaque au couteau dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 16 juin 2017. (Crédit : autorisation)
Hadas Malka, 23 ans, garde-frontière, a été tuée dans une attaque au couteau dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 16 juin 2017. (Crédit : autorisation)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...