Israël en guerre - Jour 228

Rechercher

Un Palestinien, ayant poignardé son collègue garagiste, accusé de terrorisme

D'abord soupçonné d'être une rixe, les procureurs estiment que l'incident du 10 août était une attaque nationaliste planifiée par Muhammad Bassiouni, un résident de Cisjordanie

Illustration : Un policier tenant des menottes. (Crédit : Yossi Zamir/Flash90)
Illustration : Un policier tenant des menottes. (Crédit : Yossi Zamir/Flash90)

Un acte d’accusation pour terrorisme a été déposé lundi contre un Palestinien de la région de Naplouse, en Cisjordanie, à la suite d’une attaque au couteau dans le centre d’Israël au début du mois, que l’on supposait initialement être une rixe.

Muhammad Bassiouni, 35 ans, est accusé d’avoir tenté d’assassiner un employé israélien qui travaillait avec lui dans le même garage de Petah Tikva.

Selon l’acte d’accusation, Bassiouni avait un permis de travail valide et dormait à Petah Tikva la plupart du temps.

« À un moment donné, il a décidé de tuer le fils de l’un des propriétaires du garage, qui travaillait avec lui [à cet endroit] », peut-on lire dans l’acte d’accusation, selon une déclaration des procureurs.

Le 10 août, Bassiouni a pris un couteau de cuisine et attaqué son collègue dans un endroit isolé du garage, le poignardant dans la poitrine et le haut du corps tout en criant « Allahu akbar » (« Dieu est le plus grand » en arabe).

Le garagiste a repoussé son agresseur et a crié à l’aide jusqu’à ce que son oncle arrive. Bassiouni a frappé ce dernier au visage et l’a menacé avec le couteau, avant de se retourner vers sa cible initiale, qui était allongée au sol, selon l’acte d’accusation. Les deux se sont battus jusqu’à ce que le couteau de l’agresseur se brise en deux, après quoi ce dernier a frappé sa victime au visage avec le manche du couteau.

Selon l’acte d’accusation, Bassiouni est également accusé d’avoir ramassé une batterie de voiture et d’avoir menacé de la jeter sur son collègue, ainsi que d’avoir pris une barre de métal et d’avoir brisé le téléphone portable de ce dernier jusqu’à ce qu’il prenne feu.

Il a ensuite changé de tee-shirt et s’est dirigé vers la rue en criant de nouveau Allahu akbar. Il est ensuite monté à bord d’un bus et a demandé à être emmené à Jérusalem.

C’est alors que le propriétaire du garage est arrivé et a convaincu Bassiouni de descendre du bus. La police a pu alors procéder à son arrestation.

La victime israélienne a été hospitalisée dans un état grave et instable, souffrant de multiples coups de couteau, de coupures et d’ecchymoses.

Bassiouni est accusé de tentative de meurtre à motivation terroriste, d’agression aggravée à motivation terroriste et d’obstruction à la justice.

L’acte d’accusation a été déposé auprès du tribunal de Lod, accompagné d’une demande de maintien en détention jusqu’à la fin de la procédure judiciaire.

Initialement, l’incident a été signalé comme une rixe présumée, le suspect ayant apparemment été identifié à tort comme un résident jordanien.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.