Un pan du mur de Berlin dans un village d’artistes israélien
Rechercher

Un pan du mur de Berlin dans un village d’artistes israélien

Un pan du mur est exposé en Israël, à l’entrée d’un musée du village artistique d’Ein Hod, dans le nord du pays, à proximité de Haïfa

Une maison d’artistes à Ein Hod. (Crédit : Gilabrand / Wikimédia / CC BY 3.0)
Une maison d’artistes à Ein Hod. (Crédit : Gilabrand / Wikimédia / CC BY 3.0)

Détruit il y a 30 ans, le 9 novembre 1989, le mur de Berlin, qui séparait la ville entre Est (République démocratique allemande) et Ouest (République fédérale d’Allemagne), a depuis fait le tour du monde. Après sa chute, 240 pans ont été achetés par des collectionneurs à travers le monde.

Un pan est notamment exposé en Israël, à l’entrée d’un musée du village d’Ein Hod, dans le nord du pays, à proximité de Haïfa, a rappelé France Info.

Le village, situé au pied du mont Carmel, a une histoire particulière. Ancien bourg palestinien, ses habitants en ont été expulsés suite à la guerre d’indépendance de 1948. Si plusieurs familles sont revenues, il n’a été reconnu par Israël qu’en 1992, et raccordé au réseau électrique qu’en 2005.

En 1953, l’artiste dadaïste Marcel Janco, Juif roumain-israélien, avait décidé d’y établir une implantation artistique (sans connexion religieuse ou politique) à proximité des habitations palestiniennes.

De nombreux peintres, sculpteurs et musiciens s’y sont établis, et notamment Arik Brauer. Le musée du village rappelle cette histoire.

Le pan du mur de Berlin qui lui fait face a pour but d’amener à la réflexion, en parallèle avec la barrière de sécurité construite entre le territoire israélien et la Cisjordanie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...