Un père se suicide sur la tombe de son fils, soldat mort au Liban
Rechercher

Un père se suicide sur la tombe de son fils, soldat mort au Liban

L’homme, qui souffrait d’un cancer en phase terminale, avait dédié sa vie à la mémoire de son fils, mort dans les années 1990

Les secouristes de Zaka transportent le corps d'un père endeuillé qui s'est suicidé sur la tombe de son fils, au cimetière militaire du mont Herzl, à Jérusalem, le 2 septembre 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Les secouristes de Zaka transportent le corps d'un père endeuillé qui s'est suicidé sur la tombe de son fils, au cimetière militaire du mont Herzl, à Jérusalem, le 2 septembre 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Un père endeuillé s’est suicidé vendredi sur la tombe de son fils, soldat mort au front, au cimetière militaire Herzl, à Jérusalem.

Le fils d’Aryeh Bar-Natan, Haim, était mort dans les années 1990 au Liban et était son unique enfant, a déclaré un ami d’Aryeh. Il s’était consacré à maintenir vivante la mémoire de Haim depuis sa mort, a annoncé le site d’informations hébraïque Ynet.

Aryeh, 85 ans, souffrait d’un cancer en phase terminale depuis deux ans.

Selon un de ses amis, quand il se sentait mal, il se rendait au cimetière pour dormir sur la tombe de son fils, et disait le lendemain matin qu’il se sentait mieux, et que c’était préférable à tout autre traitement médical.

Des Israéliens en deuil sur les tombes des soldats tombés au cimetière militaire du mont Herzl, à Jérusalem, le Jour du Souvenir, le 11 mai 2016. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Des Israéliens en deuil sur les tombes des soldats tombés au cimetière militaire du mont Herzl, à Jérusalem, le Jour du Souvenir, le 11 mai 2016. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

« Ce garçon était tout pour lui, après sa mort, il était toujours en deuil », a déclaré Shmuel Meniv, un autre de ses amis.

« Le père a emménagé dans un petit village et établi un parc au nom de son fils. Il prévoyait d’en faire un endroit que les écoles visiteraient et où leurs élèves apprendraient l’héritage d’Israël. Il ne parlait que de ça, mais n’a pas réussi en dépit du fait que ça ait été son rêve. Ces deux dernières années, il était malade, avec un cancer en phase terminale, sa situation empirait et il allait de temps en temps dormir sur la tombe de son fils. »

La mère du soldat n’a pas été mentionnée, et il n’a pas été précisé si ses parents étaient toujours mariés.

L’incident a eu lieu le jour même où Herzl Shaul, le père du soldat mort au combat Oron Shaul, est mort d’un cancer.

Shaul a été tué pendant l’opération Bordure protectrice dans la bande de Gaza en 2014, et son corps est retenu par le Hamas, groupe terroriste qui dirige la bande.

Herzl Shaul, le père du défunt soldat israélien Shaul Oron, se tient à la tente de protestation devant la résidence du Premier ministre à Jérusalem le 26 juin 2016 (Crédit : Yonatan Sindel / Flash90)
Herzl Shaul, le père du défunt soldat israélien Shaul Oron, se tient à la tente de protestation devant la résidence du Premier ministre à Jérusalem le 26 juin 2016 (Crédit : Yonatan Sindel / Flash90)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...