Un petit drone israélien s’est écrasé dans la bande de Gaza, selon l’armée
Rechercher

Un petit drone israélien s’est écrasé dans la bande de Gaza, selon l’armée

Pour la troisième fois cette année, l'armée enquête sur ce qui a causé la chute du véhicule aérien motorisé Skylark ; le Hamas affirme avoir récupéré l'appareil

Un drone Skylark. Illustration. (Crédit : caporal Zev Marmorstein/unité des porte-paroles de l'armée israélienne)
Un drone Skylark. Illustration. (Crédit : caporal Zev Marmorstein/unité des porte-paroles de l'armée israélienne)

Un petit drone israélien s’est écrasé au sud de la bande de Gaza dans la nuit de lundi à mardi, selon l’armée. Il s’agit du troisième incident de ce type cette année.

Il ne semble pas y avoir de risque sur des informations sensibles susceptibles d’être extraites du dispositif, a précisé l’armée.

Le drone, un modèle Skylark, est tombé pour des raisons qui n’ont pas encore été déterminées. « Une enquête étudie les circonstances de l’incident », a déclaré un porte-parole de l’armée mardi.

Le groupe terroriste Hamas, qui contrôle la bande de Gaza, a annoncé avoir récupéré le drone près du camp de réfugiés d’Al-Maghazi, selon un article de Walla News.

En mars, un drone du même modèle était en mission de reconnaissance quand il s’est écrasé au nord de l’enclave palestinienne.

En janvier, un drone Skylark s’est écrasé au sud du Liban, déclenchant une course effrénée par les forces israéliennes pour récupérer l’appareil. Le lendemain, le Hezbollah, groupe terroriste libanais, a indiqué avoir récupéré toutes les pièces du drone détruit.

Le « sky rider », comme on l’appelle en hébreu, est un drone de surveillance technique, créé par Elibt Systems et opéré par le Corps d’Artillerie de l’armée israélienne. Le véhicule aérien motorisé miniature peut-être lancé par une ou deux personnes, en fonction du modèle, et une fois en vol, il transmet des images vidéo en direct aux soldats sur le terrain.

En août 2015, le Hamas a affirmé avoir capturé un Skylark israélien dans la bande de Gaza et l’avoir réassemblé.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...