Un plan à 70 millions pour améliorer l’enseignement de l’anglais
Rechercher

Un plan à 70 millions pour améliorer l’enseignement de l’anglais

“Ne pas connaître l'anglais [...] vous enlève des opportunités d'interagir avec le monde”, a expliqué le ministre de l'Education

Naftali Bennett, à gauche, et le directeur du ministère de l'Education Shmuel Abuav, lors d'une conférence de presse à Tel Aviv, le 30 août 2017. (Crédit : Yossi Zamir)
Naftali Bennett, à gauche, et le directeur du ministère de l'Education Shmuel Abuav, lors d'une conférence de presse à Tel Aviv, le 30 août 2017. (Crédit : Yossi Zamir)

Naftali Bennett, ministre de l’Education, a dévoilé un programme d’un coût de 70 millions de shekels pour améliorer les compétences en anglais des élèves du pays.

Il a affirmé que ne pas maîtriser cette langue véhiculaire nuit aux perspectives de réussite professionnelle comme privée des Israéliens.

« Ne pas connaître l’anglais vous ferme les livres au visage et vous enlève des opportunités d’interagir avec le monde », a indiqué Bennett pendant une conférence de presse.

L’objectif du programme est d’amener le nombre de lycéens ayant un niveau élevé en anglais de 61 % à 70 % en quatre ans. Il visera également les écoles élémentaires et les collèges, et cherche à améliorer la qualité des professeurs d’anglais ainsi que les ressources disponibles dans les écoles.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...