Rechercher

Un plan de 155 M de NIS pour se préparer aux incendies de forêt massifs

L'annonce intervient six mois après l'incendie dans les collines de Jérusalem. "Nous n'attendons pas la prochaine catastrophe," déclare le Premier ministre

Les pompiers s'efforcent d'éteindre un incendie de forêt qui brûle près du Moshav Even Sapir. (Oren Nahshon/Flash90)
Les pompiers s'efforcent d'éteindre un incendie de forêt qui brûle près du Moshav Even Sapir. (Oren Nahshon/Flash90)

Le gouvernement a approuvé dimanche un plan national de 155 millions de shekels pour se préparer à des incendies de forêt massifs, dans le cadre d’une stratégie plus large visant à faire face aux effets du changement climatique.

Élaboré par le cabinet du Premier ministre, le ministère de la Sécurité publique et le ministère de la Protection de l’environnement, le plan prévoit la création de pare-feux [une coupe forestière linéaire, ou une infrastructure linéaire créée et/ou spécialement entretenue pour tenter de freiner l’extension rapide d’incendies de forêt ou de feux de brousse] pour créer des obstacles face à la propagation d’éventuels incendies entre des maisons et des forêts avoisinantes.

Il comprend également une meilleure coordination avec la division aéroportée du service d’incendie et un plan pluriannuel visant à renforcer le service d’incendie en général.

« Le monde entier se réchauffe à cause du changement climatique, et les incendies représentent un réel danger pour la vie », a déclaré le Premier ministre Naftali Bennett. « Le plan national que nous avons formulé ajoutera des pare-feux dans les endroits où il y a beaucoup d’arbres et où il est facile pour les incendies de se propager, afin de prévenir les dommages à la vie et aux biens. »

Le Premier ministre Naftali Bennett dirige une rencontre du cabinet au bureau du Premier ministre de Jérusalem, le 19 décembre 2021. (Crédit : Emil Salman/Pool/Flash90)

Une équipe interministérielle doit être mise sur pied pour déterminer la meilleure façon de protéger notamment les installations résidentielles, assurer l’accès pour les véhicules de lutte incendie et la disponibilité des sources d’eau.

L’armée de l’air sera disponible pour fournir un renfort dans la lutte aéroportée contre les incendies, conformément à un programme qui sera développé par les ministères de la Défense et de la Sécurité publique.

Le projet sera financé par les budgets des ministères des Finances, de la Sécurité publique, de la Protection de l’environnement, de l’Intérieur et de l’Agriculture, ainsi que de l’Autorité foncière israélienne.

L’été dernier, quelque 2 500 hectares de forêt autour de Jérusalem sont partis en fumée lors d’un gigantesque un incendie.

Les conséquences sur la nature après un incendie à Ma’alot-Tarshiha, dans le nord d’Israël, le 14 novembre 2021. (Crédit : David Cohen/Flash90)

Plusieurs villes et villages ont été évacués. Au plus fort de l’incendie, on craignait que l’hôpital Hadassah d’Ein Kerem ne doive être évacué.

À l’hôpital psychiatrique d’Eitanim, 156 patients et membres du personnel se sont rassemblés, prêts à évacuer à l’approche de l’incendie, pour finalement se rendre compte que la seule route d’accès était impraticable. Des policiers et des pompiers ont mené une mission de sauvetage à travers le brasier.

Il a fallu trois jours de lutte, ainsi que les efforts de 204 pompiers, 20 avions, des équipes de secours de Tsahal et l’aide de pompiers palestiniens pour éteindre complètement l’incendie. Des habitants ont perdu leur maison. Heureusement, aucun n’a perdu la vie.

En 2010, un incendie catastrophique sur le mont Carmel a piégé un bus rempli d’agents des services pénitentiaires, pour la plupart de nouvelles recrues, qui étaient en route pour évacuer la prison de Damon avant que les flammes ne l’atteignent. Leur véhicule a été piégé dans les flammes, et 44 personnes ont été tuées.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...